posté le lundi 06 juin 2011 à 20:22

Un ourson tape l'incruste chez une famille

 

Les médias locaux l'ont surnommé «Lucky». Ce petit mâle de 3 mois et demi fait tout pour se faire adopter.

Il est orphelin et on suppose qu'il a été abandonné par sa mère. Il a débarqué il y a environ un mois dans la cour de la famille de Matevz Logar, à Podvrh, un village du centre de la Slovénie. Les facéties du petit ours brun, âgé aujourd'hui de 3 mois et demi, ont vite charmé tout le pays, raconte le site BBC News World.

 

Baptisé «Lucky» par les médias locaux, le petit animal développe une relation très câline avec sa famille d'accueil, y compris avec le chien, qui se laisse mordiller visiblement sans broncher.

 Et «Lucky» ne cache pas son plaisir de pouvoir se rouler sur le canapé en toute liberté.

 

Mais, évidemment, les belles histoires ont une fin et elle pourrait bien arriver prochainement car les autorités craignent que l'ourson devienne rapidement un animal dangereux pour ses bienfaiteurs.

 

La famille Logar a dès lors demandé la permission de construire un enclos.

L'ours brun est l'un des plus grands carnivores de la planète et les mâles peuvent peser jusqu'à 350 kg.

 

 


Commentaires

 

1. charmagy  le 06-06-2011 à 20:30:01  (site)

lol!!j'adore la photo ou il fait un calin au chien là je craque pourvu que son histoire finissen bien car ils sont dans le colimateur de certain on va sur la lune mais pour gérer des reserves securisées pour ces animaux alors là trop cher les caisses sont vides grrrr et oui des que ça touche les animaux je deviens agressive!bisous

2. Destroy-Leelou  le 06-06-2011 à 21:14:09  (site)

J’espère aussi que l'histoire va bien se terminer !!
Sinon j'adore c'est trop mignon !!!

3. 472481  le 07-06-2011 à 12:17:57

Bonjour ma grande,
c'est une bien jolie histoire espérons que l'ourson en grandissant aura un bel enclos pour lui ce qui n'est pas sans risque lorsqu'il sera adulte, quand c'est petit c'est toujours mignon j'espère que la famille qu'il c'est choisis fera ce qu'il faut pour sont bien être.
Je te souhaite une agréable journée chez ciel gris.
Gros bisous douceur Nanou

hebergeur d'image

 
 
 
posté le lundi 06 juin 2011 à 20:14

Des chats, victimes d’acte de cruauté

Ce chat âgé de 2 ans, sortait peu du domicile de sa propriétaire avant d’être mutilé et de perdre un œil. photo frédéric aitsiali

Qu’ils étaient sacrés dans l’Égypte ancienne, respectés en Turquie depuis la fondation de la République, et dans bien d’autres contrées, les chats ne rencontrent pas que des adeptes partout.

C’est le cas, entre autres, dans la commune de Saint-Ouen-d’Aunis où depuis quelques semaines, des disparitions et des mutilations diverses inquiètent certains propriétaires de félins.

 

En quelques semaines, on a dénombré six chats mutilés dans une impasse derrière l’école ; deux dans une seconde rue devant l’école ; quatre animaux blessés dans une autre rue ; un chat abandonné avec les pattes fracturées, un matou avec l’œil arraché, deux autres encore empoisonnés…

 

Ce phénomène répandu conduit à des mobilisations comme à Challans en Vendée où un collectif est né.

Excédé par la disparition de chats, ce collectif a décidé d’interpeller les pouvoirs publics.

À Talence (près de Bordeaux), des groupes enquêtent même pour débusquer les fautifs… Ces disparitions et mutilations peuvent être l’œuvre de personnes détestant ou excédées par les chats.

Bien-être animal Malgré l’absence de plainte auprès de la gendarmerie de Nieul-sur-Mer (Saint-Ouen et Villedoux sont rattachés à cette gendarmerie depuis février), des signalements ont été enregistrés.

 

Il faut préciser que toutes personnes qui se rendent coupables de crime sur un animal domestique, apprivoisé ou en captivité encourent deux ans d’emprisonnement et 30 000 € d’amende. Un tribunal peut aller jusqu’à l’interdiction totale de détenir un animal.

 

Des enquêtes d’opinion montrent que nos concitoyens sont parmi les plus favorables au respect du bien-être animal.

Pour 90 % d’entre eux, il fait même partie intégrante de la famille (selon un sondage Ipsos de 2004). Pourtant, le code civil n’a pas évolué depuis 1804, puisqu’il considère toujours les animaux comme des « biens meubles », au même titre qu’une armoire ou une chaise.

 

Il accuse donc un décalage avec la mentalité contemporaine car aujourd’hui, l’animal est devenu une préoccupation suffisamment forte pour que le législateur s’interroge sur une nouvelle définition de son régime juridique, comme l’ont déjà fait la plupart de nos voisins européens.

 

Des associations de défense Pour ce fait, une pétition est en ligne sur le site de la fondation 30 millions d’amis pour considérer les animaux comme des êtres vivants.

 

D’autres associations ont été fondées comme Association de secours et de protection des animaux de compagnie et de lutte contre le vol et le trafic de chiens et chats (Aspac) qui apporte aides, conseils et se mobilisent pour des actions auprès des pouvoirs publics (1).

 

Pour Sylvie Texier de l’association lévriers et compagnie à Charron (2), il faut que les propriétaires de chats se responsabilisent en les faisant stériliser et identifier.

 

Ceci éviterait l’invasion de chats dans des foyers non désireux et des désagréments comme cette mère de famille à Saint-Ouen qui, au moment de ranger le linge de ses deux petites filles, a surpris un chat entrain d’uriner dessus.

 

Les propriétaires d’animaux doivent ainsi assumer leur responsabilité et d’éviter à leurs petites bêtes, les excès de rage et la cruauté de certains.

 

1. Contact au 05 46 68 14 86 ou au 05 46 27 34 99. Internet : Site : www.aspac.e-monsite.com. 2. Contact et renseignements au 05 46 01 55 87 ou 06 08 27 56 25.

 


Commentaires

 

1. charmagy  le 06-06-2011 à 20:21:12  (site)

quel monde de sauvage c'est horrible!!mais c'est bien de médiatiser car il faut que ça s'arrete passe une bonne soirée bisous

2. wolfe  le 06-06-2011 à 20:23:34  (site)

Pfffffffffffff! Les gens sont complètement pathétiques et inhumains! (bon pas tous heureusement!)
Excuse-moi l’expression, mais moi c'est ce que je pense des gens qui font ce genre de choses!

3. 472481  le 07-06-2011 à 12:26:15

Coucou c'est encore moi,
en commençant à lire ton article j'avais une bolue à l'estomac et ne savais pas si je devais poursuivre ma lecture.
Celà me fait mal au ventre et me révolte contre la cruauté gratuite sur nos amis les chats et je dirais tout nos amis à quattre pattes.
Le chat pour certaine personne est encore trés mal perçue il on oublié d'évoluer et reste au temps des sorcières.
J'en suis malade etma soeur qui viens de perdre sa minette accroché par une voiture, mes neuveux et ma nièce la famille est toutes retournés.
Je te souhaite un bon mardi .
Gros bisous p'tit soeur de mon coeur.
Nanou

 
 
 
posté le dimanche 05 juin 2011 à 18:23

une petite création en passant

hebergeur image

 

 

Merci de me laisser un petit com.

Et donner l'adresse à votre ami (es)

Pour voir la création en taille réelle,

Cliquez dessus !

 


Commentaires

 

1. 472481  le 05-06-2011 à 20:38:28

Bonsoir ma grande,
c'est une bien jolie créa que tu nous fait voir, tu est gégniale j'admire ton travail qui est magnifique.
J'espère que tu a passée un agréable week end et que tu vas mieux.
Je te souhaite une douce et agréable soirée.
Gros bisous affectueux ta p'tit soeur de coeur Nanou

2. charmagy  le 06-06-2011 à 11:22:06  (site)

magnifique création j'adore les vieux gallion merci du partage passe un tres bon lundi bisous

3. douceplume  le 06-06-2011 à 18:35:41

Bonsoir Véro,
je viens prendre de tes nouvelles j'espère que la reprise na pas été trop dure.
Et que tu na pas d'orage par chez toi.
Ici le soleil revient en alternance avec la pluie et les nuages.
Je te souhaite une bonne fin de journée gros bisous affectueux Douceplume

 
 
 
posté le jeudi 02 juin 2011 à 17:56

Hiver tendre

hebergeur image

 

 

Ces créations ont été réalisées par mes soins.

Merci de respecter mon travail !

Si vous désirez en avoir une, ou que je vous en réalise une,

Veuillez faire votre demande par MP

Une Très Bonne Fin De Journée

 

Votre Amie Lisbeth

 


Commentaires

 

1. 472481  le 02-06-2011 à 23:31:59

Bonsoir ma grande un p'tit coucou avant d'aller dodoter ,moi fatiguée mais deux journée de bonheur avec ma puce et maman, dommage le beau temps n'étais pas de la partie ciel gris et vent friod.
J'espère que toi tu vas mieux et que tu a put te reposer.Ta créa est superbe, l'image de la femme irais bien en fond sur douce plume, elle est trés belle, mais pas pour tout de suite, je te rassure....
J'irais sur le forum demain.
Je te souhaite une douce nuit et un agréable vendredi.
Gros bisous douceyr ta p'tit soeur de coeur Nanou

2. charmagy  le 03-06-2011 à 14:04:44  (site)

magnifique ta création je vais faire un tour sur le forum en attendant passe un tres bon wweek end bisous

3. 472481  le 04-06-2011 à 18:32:22

Bonsoir ma grande,
je viens prendre de tes nouvelles j'espères que tu vas bien et que tu a récupéré de ta fatigue.
Moi la maison est bien vide depuis que Zoé et maman sont partie ce n'était que deux jours mais tellement fusionnel !
Je te souhaite une douce et agréable soirée.
Gros bisous affectueux ta p'tit soeur de coeur Nanou

 
 
 
posté le jeudi 02 juin 2011 à 17:48

Tribunal: le calvaire de deux enfants abandonnés

Une Angoumoisine a été condamnée à quatre mois de prison avec sursis. Elle avait complètement abandonné ses enfants.

 

Le 30 mars dernier. 9h50. Boulevard de Bury, dans le centre-ville d'Angoulême. Un enfant de 5 ans grelotte sous la pluie. À ses pieds, de simples chaussettes. Un passant s'inquiète. Le môme répond: «Je vais acheter des gâteaux.» Le témoin est atterré.
Il réussit à se faire emmener au domicile du garçonnet. Il découvre un taudis: excréments, nourriture décomposée, saleté.... Il alerte la police. Le calvaire de Teddy et Lola (1) prend fin. Leur mère, Yohanna, est interpellée. Depuis, les enfants sont confiés à leur père.

La jeune femme était jugée hier par le tribunal correctionnel. Elle est restée une petite heure. Puis elle a filé. Lorsque son dossier a été appelé à la barre, elle n'était plus là pour s'expliquer.

 

Yohanna a 25 ans. Seize premières années en famille d'accueil. À 19 ans, en 2005, elle accouche de Teddy. Son nouveau compagnon, Jérôme, ne le reconnaît pas. Mais il l'élève. Comme il élèvera Lola, sa fille, née en 2008. Le couple se sépare un an plus tard.

 

Pendant un an, les enfants vivent une semaine chez Yohanna, une semaine chez Jérôme. Lorsqu'il est chez celui qui devient quasiment son père adoptif, Teddy est scolarisé. Les semaines où il réside chez sa mère, les institutrices ne le voient plus. Quand les bambins sont malades, ils doivent attendre d'aller chez leur père pour espérer voir un médecin.

 

Le Service accueil et hébergement en accusation

Dépression, dettes, coupures d'eau, de gaz, d'électricité, loyers impayés, Yohanna sombre et refuse toutes les aides, toutes les mains tendues. «Et elle entraîne ses enfants dans cette spirale», dit le président du tribunal, Dominique Chinour.

 

La situation est de pire en pire. Les assistantes sociales, mais aussi l'Éducation nationale, font plusieurs signalements. Le père saisit le juge aux affaires familiales qui demande une enquête au Service accueil et hébergement (SAH), l'organisme chargé en particulier des enquêtes de personnalité.

 

 RAS dit l'enquêtrice! Elle écrit notamment: «Aucun problème d'hygiène, ni trouble particulier relatif à la situation de Teddy, ni d'éventuel mal-être.» Sébastien Grolleau, le conseil du père des enfants, tempête: «C'est un rapport scandaleux! Les vérifications n'ont visiblement pas été faites auprès des maîtresses ou des assistantes sociales.»

 

Or, c'est sur la base de ce rapport que le juge aux affaires familiales confiera la garde de Teddy exclusivement à Yohanna. «Il y avait des signalements. Plusieurs. Et de novembre 2010 à mars, quatre mois sont passés! Quatre mois pendant lesquels la vie des enfants était en danger», dénonce Laurence Turlot, avocate du conseil général.

 

Pendant ces quatre mois, Teddy ne mange plus à sa faim, en est réduit à voler le goûter de ses camarades de classe, à chaparder de la nourriture dans les placards. Les policiers qui l'ont recueilli le 30 mars notent qu'il s'est «jeté sur le repas préparé par l'infirmière et a tout de suite demandé quand serait le goûter». «Un enfant qui ne mange pas à sa faim, dans un pays comme le nôtre, ça ne peut pas exister, ça ne peut pas exister», regrette, amer, Sébastien Grolleau.

 

Côté hygiène, le décor est tout aussi apocalyptique. Les vêtements des enfants sont souillés, la couche de la petite fille n'a pas été changée depuis plusieurs jours, leurs matelas sont imprégnés d'urine. «Je suis lassée, fatiguée, je ne fais plus rien», a dit la jeune femme aux enquêteurs pour expliquer son abandon et celui de ses enfants.

 

Hier, le tribunal correctionnel l'a condamnée à quatre mois de prison avec sursis avec obligation de se soigner.

Samedi, à la veille de la fête des mères, Yohanna a revu ses enfants, quelques heures.

Pour la première fois depuis le 30 mars. Marion Vauquelin, procureure, s'est voulue humaniste: «Ce dossier n'enlève rien à son rôle de mère. J'aurais aimé lui dire aujourd'hui que pour elle, tout reste à faire.»

 

(1) Le prénom des enfants a été modifié.

 

Une honte de laisser des enfants dans de telles situations, Rien a signaler, on ne moque de qui là!!!!!

 

 


Commentaires

 

1. charmagy  le 03-06-2011 à 14:03:30  (site)

mon dieu!!quelle histoire là dedans se son vraiment les petits qui sont a plaindre comme surment plein d'autres en ce monde mais ils ont rien demandés bises!

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Hebergement d'image gratuit
Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article