posté le dimanche 10 août 2014 à 18:50

Un moment de détente ....

 Nouveauté dans le  Petit Robert

 

                    Certaines sont excellentes !

 

Etre au bout du rouleau : Situation très peu confortable, surtout quand on est aux toilettes.

 

Facebook : Le seul endroit où tu parles à un mur sans être ridicule.

 

Oui- Oui : Fils illégitime de Sissi.

 

GPS : Seule femme que les hommes écoutent pour trouver leur chemin.

 

Autobus : Véhicule qui roule deux fois plus vite quand on court après que quand on est assis dedans.

 

Taser : Instrument utilisé afin de mieux faire passer le courant entre la police et la jeunesse.

 

Mozart : Célèbre compositeur que l'on écoute le plus souvent dans les pizzerias car on sent bien que mozzarella.

 

Sudoku: Qui a le nord en face.

 

Porte-clefs : Invention très pratique qui permet de perdre toutes ses clefs d'un coup au lieu de les perdre une par une.

 

Etat : Système mafieux le mieux organisé de tous les temps.

 

Cravate : Accessoire servant à indiquer la direction du cerveau de l'homme.

 

Maison Blanche : Actuellement Barack noire.

 

Le coiffeur : Seul endroit où les Bleus peuvent espérer une coupe.

 

Voiture : Invention ingénieuse, permettant de contenir 110 chevaux dans le moteur et un âne au volant.

 

Titeuf : Ce qui sort de la TitePoule.

 

Orteil : Appendice servant à détecter les coins de portes.

 

Egalité des sexes : Nouveau concept créé par les hommes pour ne plus payer le restaurant.

 

Monter un meuble Ikea : Expression moderne signifiant "passer un week-end de merde".

 

Suppositoire : Invention qui restera dans les annales.

 

Je me suis fait un bleu : Expression couramment utilisée par Zahia.

 

"Oui chérie" : Gain de temps.

 

Soutien-gorge :Synonyme de flamby. Tu tires la languette et tout tombe.

 

Les ex : C'est comme la prison, si tu y retournes c'est que tu n'as pas compris la leçon

 

Où est donc mon Ricard : Conjonction de coordination

 

La beauté intérieure : Concept inventé par les moches pour pouvoir se reproduire.

 

Péniche : C'est oune zizi portugaiche.

 

Pruneau : Synonyme de personne âgée. Qui est ridé et qui fait chier.

 

Aides internationales :Aides payées par les pauvres des pays riches pour aider les riches des pays pauvres.

 

68km/h :Limite de vitesse pour faire l'amour. Et oui à 69 on part en tête à queue.

 

Pharmacie : Confiserie pour vieux

 

Jardiland : Seul endroit ou si tu prends trois râteaux tu as une pelle offerte.

 

Blonde : Concept pour faire croire que les autres femmes sont intelligentes.

 

Un meurtre de sang froid : Un ice crime

 

Sentiments partagés : Quand votre belle-mère est en train de reculer dans le ravin avec votre voiture toute neuve.

 

Archipel : Outil pour creuser des archi trous

 

Cellulite : Couche graisseuse qui enveloppe souvent les femmes mais emballe rarement les hommes.

 

Les ciseaux à bois : Les chiens aussi.

 

Femme :C'est comme le café, au début ça excite mais rapidement ça énerve.

 

Carte bleue :Viagra féminin.

 

Masochisme : Concept proche de la politesse : frapper avant d'entrer

 

L'amour : C'est comme un jeu de cartes, si tu n'as pas un bon partenaire, il vaut mieux avoir une bonne main.

 

Le Gospel : C'est quand ton gamin a pris un coup de soleil

 

Femme facile :Femme ayant les mêmes besoins sexuels qu'un homme

 

Homme riche : Celui qui gagne plus d'argent que ce que sa femme n'en dépense

 

Grand amour : Expression datant du 15ème siècle, lorsque l'espérance de vie était de 35 ans.

 

 

Et pour ceux/celles  qui ont dépassé la soixantaine, rajoutons la meilleure réponse à une question  que nous nous posons à chaque rencontre ente vieux amis :

 

Quelle est la capitale du Tamalou ?   Jébobola.

 

 

 

 

 

Trouvé sur le net

je trouve cela amusant

et à prendre au second degré

Bonne fin de journée  Lisbeth

 


 
 
posté le dimanche 10 août 2014 à 18:40

un peu de réflexion et ..... d'humour !!!


Petite citation en passant

Peut-être à méditer

Votre amie Lisbeth

 

 

 

 

 

 

"Il n'existe que deux choses infinies,

L’univers et la bêtise humaine...

Mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue."

A.Einstein

 

 


 
 
posté le dimanche 10 août 2014 à 16:46

Poème : l'amitié de C. Cally

L’Amitié

 

 

On ressent l’amitié du plus profond du cœur,

C’est un beau sentiment, qu’on donne avec candeur,

Il pointe et nous ravit, comme une rose fraîche,

Mais, si vite, souvent, la rose se dessèche.

 

 

L’amitié se chérit comme les tendres fleurs,

Que cultive le cœur, pour ses mille couleurs,

C’est un très beau bouquet, si plein d’exubérance,

Qui répand dans nos coeurs une douce fragrance.

 

 

Pour garder l’amitié, pour la faire fleurir,

Il lui faut du respect, qui la fera mûrir,

Il faut la ménager, parce qu’elle est fragile,

Même avec les amis, qui ont des pieds d’argile.

 

 

 

Nous choisissons l’ami, pour pouvoir partager

Nos secrets, nos loisirs, et pour nous entraider,

S’il a quelques défauts, laissons passer les choses,

Les épines sont là pour protéger les roses.

 

 

 

L’amitié se cultive avec beaucoup de soins,

Dans un fertile sol, qui reçoit les pépins,

Et, pour l’épanouir, seule la confiance

Lui donne cet élan que nourrit l’espérance.

 

 

Lorsqu’on perd un ami, l’âme se met en deuil,

L’amitié se répand, en débris, sur l’écueil,

La déchirure saigne, et puis se putréfie ;

La suppuration dure toute la vie.

 

Christian Cally

 

 

 

 

 

Trouvé  sur le net au fil de mes voyages

Bon dimanche 

10 août 2014

Votre amie Lisbeth

 


Commentaires

 

1. titeflamme  le 10-08-2014 à 17:58:59  (site)

Bonjour

Très joli poème, j'aime beaucoup, merci pour ce joli billet.
Bonne fin de journée
Co

 
 
 
posté le dimanche 10 août 2014 à 16:23

Tempete.... de Jules Breton

 

 

 

 

L'orage s'amoncèle et pèse sur la dune

Dont le flanc sablonneux se dresse comme un mur.

Par instants, le soleil y darde un faisceau dur

De rayons plus blafards qu'un blême éclat de lune.

 

Les éclairs redoublés tonnent dans l'ombre brune.

Le pêcheur lutte et cherche en vain un abri sûr.

Bondissant en fureur par l'océan obscur,

L'âpre rafale hurle et harcèle la hune

 

Les femmes, sur le port, dans le tourbillon noir,

Gémissent, implorant une lueur d'espoir...

Et la tempête tord le haillon qui les couvre.

 

Tout s'effondre, chaos, gouffre torrentiel !

Sur le croulant déluge, alors, voici que s'ouvre

En sa courbe irisée un splendide arc-en-ciel

 

 

 

 

 

Poésie trouvée sur le net
Bon  dimanche entre orage et éclaircies,
entre pluie et soleil, 
entre vent et tempête
Votre amie Lisbeth
 


 
 
posté le dimanche 10 août 2014 à 16:09

Poésie ...

Orage

L’horizon s’obscurcit et les cieux se déchirent,

Un éclair zèbre l’aube, emporté  par le vent,

Et le maitre des lieux, avide et palpitant,

 

Se grime des joyaux indécents du désir.

 

 

Tel un lion ombrageux qui rugit et qui gronde,

Eole vient dompter les chevaux du jusant,

Rien ne peut endiguer la fougue et le mordant,

 

Qui roule son fracas et rebondit sur l’onde.

 

 

 

 

 

Les goélands transis à l’élan somptueux,

Sur les bords du Léthé, chenal impétueux,

Gisent dans les clameurs d’Océan Pacifique 

 

 

Dans ce décor divin que l’écho seul défie,

La vague s’enhardit, étalon magnifique,

 

Puis, vient s’écarteler sur les rochers …meurtrie

 

 

 

 

 

 

Poésie trouvée sur le net dans images ….

 

Votre amie Lisbeth

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Hebergement d'image gratuit
Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article