posté le jeudi 01 avril 2010 à 16:29

Cadeau pour Schelby... merci de ne pas prendre

 

 

 

 


Commentaires

 

1. schelby  le 03-04-2010 à 16:30:33  (site)

Ho merci ma puce plein de gros bisous!
C'est fait avec le coeur trop jolie!
Je la poserai dès que j'aurai fini mes créations cadeaux pour Pâques!
Je la garde dans mes images!
Pour toi joyeuses Pâques pour toute la famille!
http://i42.tinypic.com/2uf981y.jpg

2. schelby  le 03-04-2010 à 16:35:55  (site)

C'est ce lien j'avais fait une faute!
MDR
http://i42.tinypic.com/vy42zl.jpg

 
 
 
posté le jeudi 01 avril 2010 à 15:08

Création pour Pâques

 


 
 
posté le mercredi 31 mars 2010 à 18:34

Leçon de vie ... à méditer !!!

 merci à Schelby pour sa création

 

 

Un jour, un homme revenant du travail très tard, fatigué et agacé, trouva son fils de 5 ans, à l’entrée de la porte.
 

 

- Papa, je peux te poser une question ? 

-Qu’est ce que c’est ? répondit l’homme

- Papa, combien tu gagnes par heures ?

- Ce n’est pas ton problème ! …pourquoi une question pareille ? répondit l’homme de façon agressive.

- je veux juste savoir ! S’il te plait, combien tu gagnes par heure ?

- tu sais quoi ? Je gagne 12 € par heure !

 - ah ! répondit le garçon, avec sa tête vers le bas. Papa, prêtes moi seulement 6 € !

 

Le père était furieux.

-  C’est pour cette raison  que tu demandais cela ? Penses tu que c’est comme ca que tu peux obtenir de l’argent pour acheter des jouets ? Va vite au lit dans ta chambre ! Je travaille durement chaque jour pour de tels enfantillages ?

 

Le garçon restant silencieux, entre dans sa chambre et ferme la porte.

 

L’homme assis devient de plus en plus nerveux sur les questions de l’enfant.

Comment ose t il poser ce genre de questions juste pour gagner de l’argent ?Une heure plus tard, l’homme se ressaisit et se dit : peut être qu’il avait vraiment besoin d’acheter quelque chose avec ces 6 € et après tout ce n’est pas dans ces habitudes.

 

L’homme alla dans la chambre du gamin et ouvrit la porte.

- Tu dors mon fils ? demanda l’homme.- non papa, je suis éveillé, répondit le gamin.

- je pense que j’ai été trop dur avec toi mon fils… j’ai eu une journée très dure, à tel enseigne je me suis déchargé sur toi ! Voici les 6 € que tu as demandés !

 

Le tout  petit souriant s’écria : oh merci papa !

 

L’homme a vu que le gamin avait déjà de l’argent et commença à se fâcher de nouveau.

Le garçon comptait son argent doucement puis regarda son père.

- Pourquoi voulais-tu plus d’argent si tu en avais déjà ? demanda le père

- Papa, c’est parce que je n’en avais pas assez ! répondit le gamin

Papa, j’ai maintenant 12 €… s’il te plait, arrive demain une heure avant à la maison … j’aimerai diner avec toi !

 

Le père a été brisé.

 

Il a mis ses bras autour de l’enfant et a demandé pardon ….

 

 Ceci est juste un petit rappel à  tous ceux qui travaillent dur dans la vie.

 

Nous ne devons pas la laisser filer entre les doigts sans avoir passé un temps, ou une partie de ce temps avec ceux qui en ont vraiment le besoin, ceux qui sont proches de notre cœur.

 

N’oubliez pas de partager ces 12 € (la valeur de votre temps) avec quelqu’un que vous aimez.

 

Si on meurt demain, la société pour laquelle nous travaillons pourra facilement nous remplacer dans les prochaines heures.

 

Mais, la famille et les amis que vous avez laissés derrière sentiront la perte pour le reste de leur vie….

 


Commentaires

 

1. schelby  le 31-03-2010 à 19:51:17  (site)

Bonne soirée en espèrant que tu vas bien, bisous ma douce!

2. petitelilou  le 31-03-2010 à 21:01:33  (site)

coucou je trouve ton chien très mignon j'espere que tu viendras voir mon blog et laisse quelque commentaire stpRire1

3. petitelilou  le 01-04-2010 à 08:36:07  (site)

Merci pour le petit koukou viens voir mon blog se soir il y auras un nouvelle article

 
 
 
posté le mercredi 31 mars 2010 à 15:30

Nouveau poème

L'envol des pétales

 

Départ d'une fleur sans crier gare

Vers un élan éphémère, sans retour.

La tige fléchit à la recherche de l'amour.

Malgré tout, un papillon discret attend à la gare...

 

 

 

Les pétales s'effeuillent.... la fleur en déroute

A la recherche d'une terre hospitalière.

Les bourgeons s'inquiètent d'une mère.

Aucune fragance s'approchant d'une route...

 

 

 

 

La colère d'une "floris" dans un mélodrame.

La vent a parcouru sa destinée dans l'aveuglement.

La réaloté, la pénible recheche d'une "Maman".

Les pétales sèchent au soleil et c'est l'alarme!!!

 

 

 

Les odeurs ont de la dificulté à parcourir un destin.

Chemins tortueux, les racines deviennet mendiants.

L'avenir d'un nuage ou la beauté d'un soleil rutilant ?

Fleur égarée, rapproche-toi de la douceur de tes enfants!!!

 

 

 


 
 
posté le mercredi 31 mars 2010 à 15:06

Dernier jour de Mars

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Hebergement d'image gratuit
Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article