posté le vendredi 23 juillet 2010 à 10:53

Un phoque de 130 kg s'échoue

L'animal a été trouvé sur la plage de Wimereux

mercredi 21.07.2010,

 Le phoque a été placé dans un centre en Hollande,
après un passage à la LPA de Calais.


Jeudi, la LPA a accueilli un phoque gris de 150 kg, qui avait échoué sur la plage de Wimereux. Il a été transporté par un fourgon de pompiers.

 

Arrivé au centre, l'animal reposait dans une cage en attendant les premiers soins. « D'abord, on prend sa température pour voir s'il n'a pas de fièvre, puis on le réhydrate avec un tuyau dans la gorge », explique Pierre-Yves Charpentier, directeur de la LPA.

Comme le phoque pesait 130 kg, il était trop gros pour que la LPA le garde.
Le lendemain, du personnel d'un centre spécialisé, à Pieterburen, en Hollande, a récupéré l'animal.
Le phoque va y rester quelques mois, avant d'être relâché par hélicoptère dans la mer.
Quelle que soit la taille du phoque, la LPA envoie toujours le mammifère marin dans ce centre.

Elle en récupère une dizaine par an. Ceux qu'elle soigne au centre sont de plus petite taille et pèsent entre 20 et 25 kg.

Comme le petit marsouin trouvé en mars 2010. Il a été envoyé en Hollande le 30 mars et remis en liberté le 8 juillet dernier.
 


 
 
posté le vendredi 23 juillet 2010 à 10:42

Un éleveur privé de ses bêtes pour mauvais traitements

pour information :

 

VILLAPOURCON
Tribunal correctionnel / Correctionnelle Justice Elevage 
mercredi 21 juillet 2010

Le tribunal correctionnel de Nevers a ordonné la confiscation des 141 bovins d'un éleveur du Morvan, reconnu coupable de mauvais traitements d'animal et de détention de cadavres d'animaux.

Jean-Christophe Henriet

Au terme d'un délibéré de deux semaines, le tribunal correctionnel de Nevers a retiré, hier, ses 141 bovins à un éleveur de Villapourçon et lui a interdit de manière définitive d'exercer sa profession.

 

À l'audience correctionnelle du 2 juillet dernier, l'homme, 61 ans, s'était vu reprocher principalement d'avoir refusé, le 7 avril précédent, de faire euthanasier une de ses vaches agonisantes, mais aussi de détenir le cadavre d'un veau depuis trois jours sans demander l'enlèvement, et encore de priver de nourriture et d'abreuvement son cheptel.

 

« Mes bêtes sont nourries, sont abreuvées. Il y a un problème dans l'élevage depuis 2002 qui n'a jamais été résolu » s'est défendu le prévenu.

 

« Pourtant, quand les gendarmes et la Direction des services vétérinaires ont proposé l'euthanasie de cette vache agonisante depuis vingt-deux jours, vous avez refusé » a tenté de vérifier la présidente, Constance Deletang.

« Ce n'est pas une réponse à la maladie » a renvoyé l'homme en forme de réponse. « Monsieur ! Répondez à ma question ! » s'impatienta la présidente.

« Cette vache, elle est morte avec la langue bleue » s'entêta l'éleveur.

 

La direction des services vétérinaires était intervenue, avertie par des voisins agriculteurs inquiets de voir un certain nombre de ses animaux efflanqués.

 

Partie civile pour l'oeuvre d'assistance aux bêtes d'abattoir (OABA), désormais en charge des 141 bovins qui restaient au prévenu au moment de la confiscation administrative, Me Grillon a estimé à « 200 le nombre de bovins morts, entre 2002 et 2009, uniquement par privation de soins et de nourriture. Cet homme est manifestement dans l'incapacité physique, morale et matérielle de s'occuper de son cheptel ».

L'avocat balayait l'argument de la persécution chronique des services sanitaires, ainsi que celui de la maladie mystérieuse : « Il n'y a aucun problème dans les troupeaux environnants ». Il constatait que les bovins du prévenu « qui sont restés sur leurs pâturages vont mieux ». L'avocat a demandé à ce que la confiscation judiciaire du troupeau vienne remplacer la confiscation administrative.

« Il faut que cela cesse ! » s'est ému le procureur, Axel Schneider. Il a évoqué des lieux « appelés "Vallée de la mort" où les enfants prenant le car qui les mène au collège ou à l'école voient des cadavres d'animaux jour après jour. Deux cents bêtes sont mortes dans des conditions similaires depuis 2002. »

En conclusion de son propos, le procureur avait requis le retrait du cheptel et l'interdiction d'exercer la profession d'éleveur de manière définitive.

 

Pour sa défense, l'éleveur avait produit des « procès-verbaux de synthèse de 1997, et d'autres documents évoquant « la persistance de la maladie » en 2002, et en 2003.

Cela n'a pas convaincu le tribunal.

 

Outre la confiscation, qui sera effectuée même en cas d'appel, il a été condamné à une amende 1.500 € d'amende dont 1.300 € ave sursis pour deux délits, à 300 € d'amendes pour six contraventions et à verser 6.466 € à l'OABA pour les frais engagés. 

Liens
le jdc.fr

 


 
 
posté le vendredi 23 juillet 2010 à 10:31

Mexico - Arrêté avec 18 singes dans ses vêtements. ( cn.canoe.ca)

 

 

Un homme d’origine péruvienne a été arrêté à l’Aéroport international de Mexico alors qu’il tentait de faire passer les douanes à 18 petits singes cachés sous ses vêtements.

 

L’homme de 38 ans, Roberto Sol Cabrera (voir photo ci-jointe), s’est fait intercepté vendredi dernier alors qu’il arrivait de Lima, au Pérou.

 

Les douaniers mexicains ont remarqué qu'il avait un comportement nerveux et inhabituel et ont décidé de le fouiller.

 

Ils ont rapidement découvert les 18 bébés singes de l’espèce des « titis », cachés dans des bas qu’il avait accrochés à sa ceinture.

 

Le trafiquant a ensuite confessé que les petits animaux voyageaient d’abord dans ses bagages, mais parce qu’il craignait qu’ils puissent être exposés aux rayons X, il a changé d’idée pour les dissimuler sous ses vêtements.

 

Cette espèce de primate, originaire d’Amérique centrale et du Sud, est protégée par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES), ce qui augmente considérablement la valeur de revente de ces animaux sur le marché noir.

 

L’homme arrêté a avoué avoir payé 30$ pour chaque singe et il aurait pu les revendre pour un prix maximal de 1 639$ canadiens.

 

Malheureusement, lors de la découverte des singes par les douaniers, deux des petits primates étaient morts. 


 

http://lcn.canoe.ca/lcn/infos/lemonde/archives/2010/07/20100719-214436.html

 


 
 
posté le mercredi 21 juillet 2010 à 16:24

créations

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci de me laisser une   petite com..

et donner l'adresse à vos ami(es )

Pour voir la création en taille réelle,

cliquez dessus !

 


Commentaires

 

1. nautilus  le 22-07-2010 à 15:59:05  (site)

salut lisbeth très belle création de cadres surtout avec les animeaux passe une bonne fin de journée nautilus

 
 
 
posté le dimanche 18 juillet 2010 à 17:29

cadres

Voici un cadre que je viens de faire à l'aide de photofiltre studio.

 

  

 

Merci de me laisser une   petite com..

et donner l'adresse à vos ami(es )

Pour voir la création en taille réelle,

cliquez dessus !

 


Commentaires

 

1. 472481  le 08-10-2010 à 11:57:24  (site)

Bonjour Véronique,
je suis nouvelle venue sur ce site et me sent un peu perdue ,j'aime beaucoup ton blog et ces articles sur nos amis à quatre pattes que j'affectionne ils nous le rendent si bien ....
J'aime beaucoup tes créas et voulait savoir si je pouvais en prendre pour améliorer mon blog ..
Je te souhaite une bonne journée...
Amitié.. Nanou

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Hebergement d'image gratuit
Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article