posté le jeudi 15 décembre 2011 à 18:17

Comment cuisiner un foie gras frais

Le foie gras frais

 

Foie gras d’oie ou de canard, voici  la question que l’on se pose souvent au moment de se décider sur l’achat.

Comment faire la différence ? Je vous invite à une petite visite guidée au pays du foie gras…

Foie gras d’oie ou de canard ?

Côté goût, le foie d’oie est fin et très délicat avec une pointe d’amertume. Le foie de canard a un goût plus puissant.Le foie d’oie est plus gros et plus gras que le foie de canard : 800 g en moyenne contre 500 g pour un foie de canard

Mais comment choisir son foie gras ?


Il existe trois appellations de foie gras : le foie gras entier, le foie gras et le bloc de foie gras avec ou sans morceaux.

Le foie gras entier consiste en “un ou plusieurs lobes de foie gras et d’un assaisonnement” tandis que le bloc de foie gras est composé de “foie gras reconstitué et d’un assaisonnement et pouvant éventuellement comporter des morceaux de lobes de foie gras” rappelle le Cifog.


Le foie gras correspond à des “morceaux de lobes de foie gras agglomérés et d’un assaisonnement”. Tous bien entendu, commercialisés dans des versions mi-cuit, en conserves ou prêt s à consommer.Le foie gras doit avoir un poids minimum de 400g pour le foie d’oie et de 300g pour le foie de canard.


En moyenne, ils pèsent respectivement entre 600 et 700 grammes, et entre 450 et 600 grammes. Le choix entre les deux types de foie dépend surtout du goût des consommateurs mais le foie gras de canard possède un goût “affirmé”, tandis que celui d’oie est plus délicat.


La couleur : elle varie entre le beige et le jaune ocré.Pour s’assurer de la qualité d’un bon foie gras, il vous suffit de presser celui-ci, si la marque de votre doigt reste, vous pouvez le prendre sans danger.


Pour réussir votre foie gras, compter environ 48 heures, un foie gras permettant de réaliser une terrine en général.
Réservez-vous au moins 48 heures pour produire votre petite merveille.

Mais comment faire cuire son foie gras ?

Pour une terrine de foie gras mi-cuit au four (bain-marie), la température ne doit pas excéder 110°C.

Votre terrine doit impérativement être cuite au bain-marie, pour nourrir votre terrine en humidité.

Dans cette recette, le rapport temps / température est le suivant : 100°C pendant 20 minutes, puis on éteint le four et on laisse finir la terrine de cuire pendant 20 minutes encore, le tout pour un foie d’1 kg.

 

Alors maintenant n’hésitez plus et montrez à vos invités que le foie gras cette année, c’est vous qui l’avez préparé et bonne dégustation !!!

 


 
 
posté le jeudi 15 décembre 2011 à 17:07

Le saumon Fumé : le saumon… à volonté !


 

 



J- 9 : le compte à rebours est lancé pour les fêtes 2011…

 

Un met à ne pas manquer encore cette année : le saumon

 

Qu’il soit fumé, cuit, en mousse, en verrines, en terrine, il est sur nos tables pour que nous puissions nous régaler tout au long du repas de Noel !!!

 

L’aspect nutritif du saumon : riche en oméga-3, le saumon de Norvège est excellent pour la santé, ses oméga-3 contribuant à notre bon équilibre physique et mental.

 

Après des recherches,  il a été prouvé que les oméga-3 contenus dans le saumon ont  des effets bénéfiques sur le développement du cerveau et du système nerveux chez le fœtus, le système cardiovasculaire (ils fluidifient le sang), les facultés cognitives (réflexion, observation, concentration) chez les enfants ou encore sur le moral (ils contribuent à prévenir les dépressions).

Le saumon de Norvège est élevé dans des conditions de vie optimales, dans le respect de son cycle de vie naturel. Le saumon s’élève entre 2,5 à 3 ans.

 

L’élevage du saumon est encadré par une réglementation très stricte mise en place par les autorités norvégiennes, visant avant tout à la préservation des ressources naturelles et de l’environnement. Ainsi, les sites sont soigneusement sélectionnés (présence de forts courants marins, qualité de l’eau irréprochable…), et font l’objet de contrôles réguliers pour surveiller l’impact de la ferme sur l’environnement. Ils sont également mis en jachère entre chaque cycle d’élevage afin de permettre aux fonds marins de se renouveler.

 

 

Comment apprécier le saumon fumé  « nature » ?

Avant de le déguster il vous faut sortir  votre saumon de Norvège fumé de son emballage au moins 20 min avant de le servir.

Toasts, pain complet grillé avec du beurre, blinis et encore gressins, pain azyme…seront parfait pour accompagner votre saumon fumé

Pour l’assaisonnement, le jus de citron et l’aneth sont incontournables, mais un simple tour de poivre du moulin donnera un gout incomparable à votre saumon (pour ceux qui aiment le poivre).

 

Vous pouvez l’agrémenter d’une sauce raifort ou une crème aigre ou fraîche, ainsi que les câpres qui  accompagnement également très bien le saumon fumé - (il faut simplement aimer le gout des câpres)-.

 

Pour accompagner le saumon, quoi de plus naturel qu’un très bon champagne, mais vous pouvez aussi opter pour un vin blanc moelleux (type Monbazillac), tout dépend de vos goûts…

Le petit plus pour les gourmands :
la vodka ! Pour les plus curieux, testez cette surprenante association : un petit verre de dégustation servi dans l’assiette à déguster avec le saumon fumé. Mais attention, l’abus d’alcool peut être dangereux surtout si vous prenez la route !!!

 

Bonne dégustation !

 


Commentaires

 

1. 472481  le 15-12-2011 à 17:51:35  (site)

Bonsoir ma grande,
et bien cela ma l'air bien alléchant, j'en ai l'eau à la bouche.
Je te souhaite une agréable soirée.
Gros bisous du soir ta p'tit soeur de coeur

 
 
 
posté le jeudi 15 décembre 2011 à 16:46

à l'apéritif

L’heure du réveillon approche…
Et vous n’avez toujours pas votre menu… Ne désespérez pas !
Voici une petite recette apéritive de Noël pas chère.

A vos casseroles :
Barquettes d'endives apéritives aux crevettes

 



Ingrédients :
2 endives blanches
2 endives rouges
12 crevettes roses crues
3 avocats
le jus d’un citron
2 ciboules
3 branches de coriandre
5 c. à soupe d’huile d’olive
½ c. à café de paprika
sel, poivre

préparation :
Coupez la base des endives, retirez les feuilles externes abîmées puis détachez délicatement les feuilles les unes des autres. Placez-les dans un grand plateau.

Ensuite vous épluchez et dénoyautez les avocats. Coupez la chair en petits dés et mettez-les dans un saladier et arrosez-les de 2 c. à soupe d’huile et de jus de citron afin qu'ils ne noircissent pas . Salez, poivrez et mélangez.

Épluchez et émincez les ciboules( ou ciboulettes). Lavez, séchez et effeuillez la coriandre. Ajoutez la ciboule et la coriandre dans le saladier d’avocat et mélangez.
ensuite, vous répartissez la préparation à l’avocat dans les feuilles d’endives et vous placez le tout au frais.

Décortiquez les crevettes et faites chauffer le reste d ‘huile dans une grande poêle ou vous allez faire sauter les crevettes à feu vif pendant 5 min.
Salez et saupoudrez de paprika.

Posez une crevette dans chaque barquette d’endives que vous servez immédiatement.

Petit apéritif facile à réaliser et pas cher.
Un vrai régal
 


Commentaires

 

1. 472481  le 17-12-2011 à 11:19:21  (site)

Bonjour ma grande,
c'est la gourmande qui te rend visite, tout ma l'air succulent.
Moi je ne ferais rien de tout cela.
ou je serais seule, ou on viendra me chercher, car il m'est interdit de conduire pour lr moment .
J'ai pas encore éliminée le sudose de médicam que long ma donner en clinique.
Hier j'ai fait un billet quelle galère car ne pouvant rien changer c'est beaucoup trop long pour moi qui trembele comme une feuille ,la j'ai de jour pour essayé dans faire un pour lundi.
Si c'est trop dur je laisserais tombé j'adore mon blog mais avec une page où tu ne peut rien modifié , je fermerais mon blog avec un gros noeux dans la gorge.
Ceci dit je te souhaite un doux et agréable week end de repos.
Gros bisous affectueux Nanou qui t'aime fort p'tit soeur de coeur

hebergeur d'image

 
 
 
posté le mercredi 14 décembre 2011 à 15:00

Oh ! Oh ! Oh !

hebergeur image
 


Commentaires

 

1. 472481  le 14-12-2011 à 20:31:26  (site)

Bonsoir Ma grande,
tes créas sont superbent fait avec goût je les aiment toutes.
Ton bandeau je l'adore comme c'est beau chez toi.
Je te souhaite une douce et agréable soirée.
Gros bisous douceur ,
Ta p'tite soeur de coeur Nanou

 
 
 
posté le mardi 13 décembre 2011 à 16:45

La petite fille aux allumettes

C'était le soir du 24 Décembre.

De gros flocons de neige venaient tapisser les trottoirs.Une petite fille marchait dans le froid, la tête et les pieds nus. Sa mère lui avait bien donné des pantoufles mais elles étaient trop grandes pour elle.

Elle les avait perdues en traversant la rue et un garçon était parti avec en courant...

Ses pieds gelés lui faisaient mal et ses mains étaient rouges et toutes engourdies. 

Mais la pauvre fillette n'osait pas rentrer chez elle. Elle n'avait pas vendu une seule boite d'allumettes et son père la bâterait sûrement.

 Le vent glacial lui pinçait les joues et s'engouffrait dans son cou.

Épuisée et transit par le froid, elle alla se blottir contre un mur au coin d'une rue.

Elle avait si froid, la pauvre, si elle osait craquer une allumette, elle pourrait se réchauffer les doigts !

"Juste une", pensa-t-elle, "papa ne s'en rendrait pas compte".  

Alors elle en prit une dans un paquet et l'alluma. La petite entoura la flamme de sa main et il lui sembla qu'elle se trouvait devant un gros poêle en fer où crépitait un bon feu.   

Elle voulut étendre ses jambes pour les réchauffer mais tout à coup le poêle disparut. L'allumette s'était éteinte

Alors la fillette en craqua une autre.

Cette fois-ci, elle éclaira le mur et put voir à travers !

Il y avait une grande table avec une jolie nappe et des bougies ; de la vaisselle en porcelaine et au milieu, une belle oie rôtie fourrée de marrons et de pommes.

Comme elle sentait bon !

La petite fille tendit le bras pour y goûter mais ne toucha que le mur gris et froid. Le festin avait disparu. Il ne restait qu'un bout d'allumettes noir et brûlé entre ses doigts.

Elle alluma encore une allumette et là, elle vit un immense sapin de noël. Le plus beau qu'elle avait jamais vu. Il scintillait et ses branches étaient garnies de mille petites lumières.

Mais l'allumette s'éteignit.

Le sapin disparut et ses lumières se changèrent en étoiles.

En levant les yeux au ciel, la petite vit une étoile filante et pensa à sa grand-mère qui était morte et qui lui avait dit : "Quant une étoile s'éteint, c'est une âme qui monte au ciel". 

 Elle frotta une autre allumette et sa grand-mère apparut. 

"Oh grand-mère !" s'écria la fillette, "emmène-moi, je sais que tu partiras quand l'allumette s'éteindra, comme le poêle, l'oie rôtie et le sapin !".

Alors elle frotta une autre allumette, puis une autre et encore une autre pour retenir sa grand-mère.

Elle en frotta toute une poignée et sa grand mère parut encore plus belle et plus grande.

Alors elle prit la fillette dans ses bras et toutes deux s'envolèrent vers les étoiles où il ne ferait plus jamais froid.

Le lendemain matin, on retrouva la fillette morte de froid, son petit corps à demi enseveli sous la neige.

Elle avait le sourire aux lèvres et personnes ne sut ce qu'elle avait vu cette nuit-là, ni comment avec sa grand-mère elle avait rejoint les étoiles. Conte écrit par Hans Christian Andersen (1846)       

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Hebergement d'image gratuit
Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article