posté le vendredi 25 septembre 2009 à 15:20

8000 Lévriers'galgos' par an sont torturés et massacrés en Espagne

 

URL Courte : http://2999.lapetition.be/

 

Bonjour!

Chaque année en Espagne, plus de 8000 à 10 000 lévriers (galgos) sont torturés puis massacrés par des galgueros (chasseurs de lièvres) .
Ce chien est surtout utilisé à la chasse au lièvre qui ne dure que quelques semaines pendant l'année, ainsi que pour des courses de lévriers (le plus souvent non homologuées). Plus de 50 000 autres sont abandonnés dans les campagnes et les centres villes (mourant de faim) ! La fourrière ne pouvant pas tous les attraper, beaucoup finissent sous les véhicules !
D'autres, après avoir été maltraité durant leur vie et une fois la période de chasse terminée, sont massacrés par leurs maîtres dans une extrême cruauté !
___Pendus dans les bois (bois réputés en Espagne pour leurs cadavres de chiens).
Les meilleurs lévriers sont pendus haut et court afin de les faire mourir vite alors que les moins performants sont pendus les pieds touchant le sol,
obligeant l'animal à sautiller sur place avant de se laisser pendre d'épuisement (Punition ajoutée à son exécution ) .
___D'autres se font asperger d'essence avant d'être brûlés vifs !
___D'autres sont jetés (souvent à plusieurs) au fond d'un puits asséché !
__D'autres sont attachés à l'arrière d'un véhicule puis traînés sur plusieurs
kilomètres jusqu'à ce qu'il ne reste plus grand chose au bout de la corde !
___D'autres se font sectionner où briser les 2 pattes avant,au milieu des bois,avant d'être abandonnés ainsi.
(1 seule patte permettrait encore à ce chien très fidèle de suivre son bourreau)
___D'autres sont poignardés où égorgés puis jetés à moitié mort dans les broussailles !
___D'autres sont attachés solidement dans des lieux complètement désert où
seule la mort aura pitié d'eux en les délivrant de leurs tristes destins, mais au bout de plusieurs jours d'agonie (étant privés d'eau et de nourriture) .
Il n'est pas rare de retrouver des restes de galgos et podencos dans ces terrains vagues ainsi que dans les bois..( plus de 8000 "minimum" par an sont ainsi massacrés )
Des trafics de galgos déstinés pour les courses et la chasse, entretiennent continuelement ces pratiques !
__Des femelles "galgas" sont isolées à plein temps dans le noir où leurs unique tâche est de donner naissance à de futurs martyrs .
Elles sont simplement des reproductrices tout aussi maltraitées que les mâles.
Elles n'échappent pas à une mort horrible une fois qu'elles sont remplacées par la nouvelle génération de galgas !
Les chiots, passer de 2 ans, et après avoir rendus de loyaux services à ces hommes, connaîssent à leur tour les mêmes fins épouvantables que leurs aînés !
___Les galgos abandonnés et mis en refuge sont rapidement euthanasiés (2 semaines après leur arrivée) sans même avoir été proposé à l'adoption !
L'Espagne manque de refuges et comme en Espagne personne ne veut de ces chiens en dehors de leur exploitation...leur existence sera tres vite effacée ! Ils attendent leur mort à plusieurs, dans la peur et la crasse de leurs enclos , assoiffés et affamés !
La majorité se fait gazer et beaucoup meurent dans d'horribles souffrances "souvent au bout de 20 min".
___"Cela vous rappelle-t'il une autre histoire ?

Le gouvernement espagnol et la majorité de l'opinion publique font preuve d'une
incroyable incompétence et d'insensibilité pour faire cesser ces barbaries!
Aucune mesure n'est prise pour punir et empêcher ces actes de se poursuivre.
-Ce pays qui prône déjà la souffrance d'un taureau au rang de tradition n'as pas plus de compassion pour un chien où un chat !
En Espagne un chien peut être torturé, pendu, brûlé vif, traîné derrière une
voiture et autres horreurs sans que ces fous ne soient jamais condamnés ni même
inquiétés par la justice !
--L'animal est considéré là-bas comme un objet pouvant être détruit par son maître !
Ces comportements feraient partie de leur codes d'honneurs !
Ces animaux, durant toute leur vie, sont torturés, battus et massacrés devant les
plus jeunes qui n'y voient plus rien de choquant une fois devenus adulte ! D'où
ce laxisme des générations !
Se promener en Espagne avec un galgo tenu en laisse, serait honteux et mal vu par beaucoup d'espagnols qui vous le feront savoir !
Ce chien est tout simplement utilisé avant d'être rejeté comme la peste !

10% seulement des Galgos et podencos "autres chiens" sont secourus par les rares associations espagnole qui s'en préoccupe ! Les animaux sauvés sont placés dans des refuges européens en vue d'une hypothétique adoption où famille d'accueil !
Il faut continuer de faire pression sur les mentalités espagnole ainsi que sur leur gouvernement pour que ces actes inhumains cessent et que des mesures
draconiennes soient prisent à l'encontre des barbares !
L'Espagne est un pays européen qui ne respecte pas le droit des animaux !
Si les chasseurs espagnols infligent de tels supplices à leurs chiens, il faut
dans ce cas faire interdire la chasse avec des lévriers ! Ca les protégerait tout en evitant des trafics et des reproductions multiples pour ces usages !
Ces chiens "galgos et podencos" à peine sont'ils nés qu'ils sont déjà condamnés!
-------------------
La Déclaration Universelle des Droits de l'animal a été proclamée le 15 octobre
1978 à la Maison de l'UNESCO à Paris!
-------------------
Signer une pétition c'est agir pour le changement !

-------- MERCI beaucoup ! ---------

Présidente Association Salvanimal-France

Gus, galgo sauvé de l'enfer

 


Commentaires

 

1. oups007  le 25-09-2009 à 15:42:34  (site)

Cliquez ici pour voir mon image Petit passage dans ton univers pour y déposer notre amitié et te souhaiter un doux et agréable week-end! tendresse et bisous, la fée Plume et ses merveilleux amis les lutins, pauvre chien!!!!!!!!!

 
 
 
posté le dimanche 20 septembre 2009 à 00:24

bon week end à tous

 

fait par moi même

 

 

 


Commentaires

 

1. oups007  le 20-09-2009 à 09:20:46  (site)

Doux dimanche,doux bisous, tendresse, la fée plume et les merveilleux lutins

2. oups007  le 21-09-2009 à 10:27:54  (site)

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitbonjour Lisbeth , c'est avec ces quelques mots douceurs que l'on passe te souhaiter un doux lundi et une bonne semaine, on te fais d'énormes bisouxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx tendresse la fée plume et les merveilleux lutins

 
 
 
posté le samedi 19 septembre 2009 à 23:57

bonne nuit à tous

 

 

un gros calin à la personne aimée

 

bonne nuit à tous

 


 
 
posté le jeudi 17 septembre 2009 à 16:13

L'âne et le loup, compagnons d'infortune Protection


 
 



Forcés de partager la même "cellule" pendant plusieurs mois, l'un aurait dû manger l'autre. C'était en tout cas les plans de leur geôlier. Mais contre toute attente, les deux animaux prisonniers se sont alliés pour attendrir les autorités de leur pays. Ils sont aujourd'hui tous les deux libérés, sains et saufs. Une histoire qui a séduit la Fondation 30 Millions d'Amis.

Les desseins humains sont parfois bien cruels. Un fermier albanais du petit village de Patok à quelques dizaines de kilomètres de la capitale Tirana, désireux de se débarrasser de son vieil âne et ne sachant pas comment s'y prendre, fit appel aux services de quelques compères voisins leur demandant de capturer le loup qui décimait leurs troupeaux perchés dans la montagne alentours.

Ni une, ni deux, voilà la joyeuse troupe armée jusque aux dents en vadrouille. Sire loup les croise. Mal lui en prend. Car le voilà prisonnier des lacs de ses poursuivants. La bête gémit, hurle, mais ses ravisseurs restent sourds et le jettent sans sourciller dans le minuscule enclos du vieil âne.
Le plan humain prend forme : le loup apeuré et affamé devrait bientôt ne faire qu'une bouchée de l'âne famélique. Les curieux affluent tout le long de la clôture pour assister au carnage. Les heures passent... Les jours... Les mois... Rien !
Mieux : Sire loup s'endort régulièrement entre les sabots de celui qu'on lui désignait comme proie. L'âne, de son côté, profite de l'air dissuasif de son protégé pour éloigner les audacieux qui auraient l'heur de s'en prendre à lui. Voilà les deux compères unis par les liens de la geôle et partageant la même misère : quelques mètres carrés de terrain embourbé et un pauvre toit de tôle.

Parmi les badauds assistants à la scène quotidienne, certains s'émerveillent de l'entente inespérée entre ces deux animaux. Nombre d'entre eux souhaiterait voir une grâce accordée à l'âne et au loup. Une bonne âme trouve de bon ton d'alerter les autorités et de lancer une pétition en s'adossant à la très puissante TWA (Transborder Wildlife Association) basée à Korca, une ville du sud-est albanais proche de la frontière grecque. Et voilà une pétition lancée à travers le pays. Internet aidant, ladite pétition fait bientôt le tour du monde. Des lettres affluent dans les bureaux des ministres chargés de l'environnement.

Le loup et l'âne de Patok deviennent des célébrités internationales. Sous la pression conjointe des amoureux des animaux et des médias locaux et étrangers, les autorités finissent par décider du sort des deux bêtes. L'âne se retrouve ainsi replacé dans un vert pâturage loin de son ancien tortionnaire, quant au loup il retrouve ses forêts originelles. Le fermier est pour sa part condamné à 10 000 euros d'amende pour violation de la loi interdisant la détention d'une espèce protégée chez soi et pour maltraitance envers des animaux.

Une issue heureuse que la Fondation 30 Millions d'Amis tenait à saluer dignement.

 



Article publié le : 18-08-09
 


 
 
posté le mercredi 16 septembre 2009 à 10:23

Jugée pour avoir participé à la torture de Mambo: "Elle a pris 6 mois ferme, c'est exemplaire"

  Le Post. L'avocat de la fondation 30 Millions d'Amis dit que "cette jeune fille de 22 ans n'a pas l'air d'avoir saisi la mesure de son geste."


"Elle a pris un an de prison, dont 6 mois ferme" nous dit Maître Xavier Bacquet dès sa sortie du tribunal correctionnel de Perpignan ce mardi après-midi.

L'avocat de la fondation 30 Millions d'Amis, partie civile dans "le dossier
Mambo", est "satisfait" et juge cette peine "exemplaire."

Ce mardi après-midi, à 14h,
la jeune fille soupçonnée d'avoir aidé un jeune garçon à torturer Mambo, début août, à l'Espira-de-l'Agly (Pyrénées-Orientales) était jugée au tribunal correctionnel de Perpignan.

"Qu'elle prenne le maximum" espérait Danny Goize sur Le Post, en fin de matinée.

Recontactée ce mardi soir par Le Post, Danny réagit: "
Je suis satisfaite, car j'ai eu peur qu'elle n'ait que du sursis, mais, vu les souffrances de Mambo, je dois reconnaître que j'avais espéré qu'elle ait plus encore."

Celle qui a recueilli l'animal, l'a soigné et adopté nous dit aussi que "ce qui est merveilleux, c'est ce que c'est la première fois qu'un chien victime assiste à l'audience", précisant "Mambo était là, sur son coussin, sur le banc, avec nous."

"Je suis toutefois sceptique quant à l'exemplarité de la peine" nous confie Me Bacquet, ajoutant que "cette jeune fille de 22 ans, absente et muette à l'audience, n'a pas l'air d'avoir saisi la mesure de son geste."

Le mineur, auteur principal présumé de l'acte de barbarie dont Mambo a été victime, sera quant à lui jugé en décembre au même tribunal.

"J'espère que lui aussi aura le maximum" poursuit Danny sur Le Post, "en tout cas pas moins que la jeune fille."

"La jeune fille a l'interdiction de rencontrer ce jeune homme, qui se trouve être son petit ami" poursuit Maître Xavier Bacquet sur Le Post, précisant qu'elle est placée "sous un contrôle judiciaire assez strict."


Sur Le Post, l'avocat de la fondation 30 Millions d'Amis, Maître Xavier Bacquet, réagit:

Quelle est la peine de cette jeune fille?
"Elle a été condamnée à un an de prison, dont six mois ferme. Elle a aussi l'interdiction de détenir un animal pendant 5 ans, et l'obligation d'indemniser les parties civiles à hauteur de 500 euros de dommages et intérêts par partie civile, plus 300 euros de frais de justice. Cette jeune fille a également été placée sous un contrôle judiciaire assez strict."

Quels sont les termes de son contrôle judiciaire?
"Elle a l'interdiction de rencontrer le jeune mineur, auteur principal présumé, qui est son petit ami. Elle a aussi l'obligation de se trouver une activité professionnelle. A ce sujet, le juge d'application des peines, qui se prononcera ultérieurement, pourra, s'il le souhaite, transformer ses 6 mois de prison ferme en temps de travail d'intérêt général."

Cette jeune fille a-t-elle exprimé des regrets?
"Non. Elle n'a rien exprimé. Elle est restée muette, comme absente. Elle était là comme dans un supermarché, elle n'était pas concernée. Elle n'a pas l'air d'avoir pris la mesure de la gravité de son geste. Elle a simplement dit et répété qu'elle ne savait pas pourquoi elle avait fait ça. Elle semble être en manque de repères."

Qui sont les parties civiles du dossier?
"La fondation 30 Millions d'Amis, la fondation d'assistance aux animaux, la confédération des SPA de France, la SPA de Paris, deux SPA locales: celle des Pyrénées-Orientales et celle de Perpignan, et la fondation Brigitte Bardot."

Que pensez-vous de cette peine?
"Elle est juste et exemplaire. 6 mois ferme pour quelqu'un qui a un casier judiciaire vierge, ce n'est pas rien. Elle est exemplaire en matière de cruauté. Trop souvent, et malheureusement, ces actes de violence envers les animaux, qui sont pourtant récurrents, sont banalisés et leurs auteurs ne sont pas sanctionnés à la hauteur de la
barbarie subie par l'animal. Là ça n'a pas été le cas. Les faits ont été bien compris et bien jugés."

Pensez-vous que la peine aurait été la même sans
la médiatisation de Mambo?
"C'est intéressant d'y réfléchir. Les médias ont sans doute participé à une certaine prise de conscience, que la justice n'a pas pu ignorer."

Comment s'est déroulée l'audience?
"La salle était comble et l'ambiance très respectée et respectable. Chacun est resté digne. Le président a rappelé que l'animal, comme l'homme, est un être sensible. Ce à quoi j'ai répondu que, contrairement à l'animal, l'homme est le seul mammifère qui  commet un acte de cruauté sans nécessité."

 

Ce mardi matin, plusieurs quotidiens régionaux annonçaient que certaines personnalités publiques avaient apporté leur soutien à Mambo.

 

Contactée ce mardi soir par Le Post, la SPA de Paris confirme que "M. et Me Drucker se sont proposés de prendre en charge 800 euros de factures."

Elle dit aussi "qu'Alain Delon a demandé à son vétérinaire d'appeler celui qui s'occupe de Mambo pour lui donner des conseils", et "n'a eu aucun contact avec Zinedine Zidane."

 

Ajoutant "saluer la générosité du couple Drucker" et, "surtout celle des centaines d'anonymes qui ont donné, certains étant 'en grande difficulté financière.'"

 

La SPA nous confirme avoir reçu au total "10.000 euros de dons."

 


Commentaires

 

1. arlequin  le 16-09-2009 à 12:04:32  (site)

Bravo compte rendu remarquable
bien documenté et présenté
Bonne journée

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Hebergement d'image gratuit
Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article