posté le mercredi 27 octobre 2010 à 14:05

Un message qui peut vous sauver la vie

Un message très important


Pendant que je conduisais vers la fin d'une route rurale un jeudi matin, J ai vu un enfant dans un siège d'auto sur le bord de la route couvert d'une couverture.
Peu importe la raison je ne me suis pas arrêté, même si  j'avais toutes sortes de pensées qui me traversaient l'esprit.

Mais quand je suis arrivé à destination, j'ai téléphoné aux policiers et ils m'ont dit qu'ils s'en occuperaient.

Mais, voici ce dont ils m'ont avisé même avant qu'ils se rendent sur les lieux afin de vérifier....
"Il y a plusieurs choses dont on doit être au courant ... les gangs et les voleurs maintenant élaborent différentes façons afin que quelqu'un (surtout les femmes) arrête son véhicule et sorte de son auto.

 "Il y a une initiation de gang rapporté par la police locale ou le gang place un siège d'auto le long de la route...avec un faux bébé... en attendant qu'une femme, bien sûr, s'arrête pour vérifier le bébé abandonné.

 "Notez que le siège-auto est habituellement placé près d'un bois  ou près d'un champ dont l'herbe est haute et la personne -- femme -- sera traînée dans le bois, battue et violée, et habituellement laissée pour  morte.

 Si c'est un homme, il est habituellement battu, volé et peut-être laissé pour mort, aussi.


 N'arrêtez pas POUR PEU IMPORTE LA RAISON !!!


 SIGNALEZ-LE ET RAPPORTEZ CE QUE VOUS AVEZ VU, MAIS NE RALENTISSEZ PAS.


 "SI VOUS VOUS PROMENEZ LE SOIR ET QUE VOUS RECEVEZ DES OEUFS DANS VOTRE PARE-BRISE, N'ARRETEZ PAS POUR VÉRIFIER L'AUTO, NE FAITEZ PAS ALLER VOS ESSUIE-GLACE  ET NE PAS ENVOYER DU LAVE-GLACE OU DE L'EAU DANS LA VITRE PARCE QUE  LES OEUFS MÉLANGÉS AVEC DE L'EAU DEVIENNENT COLLANTS ET VONT VOUS BLOQUER LA VUE JUSQU'À 92.5%,  ET VOUS ETES ALORS FORCÉS D'ARRETER AU BORD DE LA ROUTE ET DEVENEZ UNE VICTIME DE SES CRIMINELS. " 

CECI EST UNE NOUVELLE  TECHNIQUE UTILISÉE PAR LES GANGS, ALORS S.V.P. INFORMEZ VOS AMIS ET FAMILLES.
 
 FAITES SUIVRE CETTE INFORAMTION A TOUS VOS CONTACTS, CELA PEUT SAUVER DES VIES .

 
 


Commentaires

 

1. Mlle toutouille  le 27-10-2010 à 14:21:44  (site)

Bouh, ca fait peur tout ca, c'est bien d'être prévenu. Merci

2. karine1967  le 27-10-2010 à 14:44:28  (site)

bonjour
je viens de lire ce que tu as écris

on est vraiment à l'abrie de nul par

c'est super de l'avoir mie sur ton blog

tu as vraiment unjolie blog
belle présentation
tu fais partie d'un forum

bonne fin de journée
karine

 
 
 
posté le mardi 26 octobre 2010 à 18:50

L'automne

 

 

Merci de me laisser une   petite com..

et donner l'adresse à vos ami(es )

Pour voir la création en taille réelle,

cliquez dessus !

 

 


Commentaires

 

1. frafnciane  le 26-10-2010 à 19:36:49  (site)

bonsoir !!!

quelle merveilleuse crézation sur l'automne , j'adore ! merci bisoius

2. 472181  le 26-10-2010 à 20:18:07  (site)

Re coucou ma belle ,
ta créa est une petite merveille, je l'adore.
Merci pour l'aide que tu m'apporte pour mes blogs.
Gros bisous tendresse.
Nanou

 
 
 
posté le dimanche 24 octobre 2010 à 20:04

Salon d'un nouveau genre , Australie

 

Travail ou prostitution, on est en droit de se le demander !

Exploitation de la femme dans toute sa splendeur !

En Australie, un jeune entrepreneur a eu l'idée d'ouvrir un salon de coiffure avec des hôtesses aux seins nus.

 

En Australie, vous pouvez vous faire coiffer par de jeunes demoiselles aux seins nus.
Le salon de coiffure Hot Cuts, qui a ouvert ses portes récemment, propose à ses clients de pouvoir se faire rafraichir la tignasse tout en admirant le physique des coiffeuses.
Avec cette idée, les hommes devraient également aimer aller chez le coiffeur.
 


Commentaires

 

1. horizon66  le 24-10-2010 à 20:08:07

Bonsoir, agnifique vidéo.

2. 472481  le 25-10-2010 à 12:34:46  (site)

Bonjour Véro, alors là j'en reviens pas, mais ou va t'on ce n'est pas là que j'irais me faire coiffer .
Je te souhaite un bon début de semaine ma belle .
BISOUS TENDRESSE.
Nanousmiley_id118690

3. apolline  le 26-10-2010 à 13:15:45  (site)

Bonjour ma belle une petite visite,tu doit pas mal travailler on te voit peut .
Je te souhaite une doux Mardi.
Gros bisous
Apolline via NanouNine

 
 
 
posté le vendredi 22 octobre 2010 à 22:15

Une taxe sur les chiens pour combler le déficit budgétaire ! (news-assurances.com)

Les lecteurs de l’Expansion.com ont été invités à donner des idées afin de réduire le déficit de la France.   Parmi celles qualifiées de « plus originales » par le site : taxer les chiens !

 

Et cette proposition n’est pas nouvelle.

 

L’Expansion.com a mis à contribution ses lecteurs afin de trouver des solutions en vue de réduire le déficit public. 

 

Des idées, on n’en manque pas : suppression des niches fiscales, réduction du train de vie de l’État, du budget de l’armée, suppression du bouclier fiscal, de la TVA réduite dans la restauration….

 

« Que du sérieux ! », commente le site qui a choisi de sélectionner les dix idées qualifiées de « plus originales, auxquelles le ministre du Budget François Baroin n’a pas déjà pensé ».  

 

En troisième position, ressort une idée qui avait déjà fait son chemin.   L’idée n’est en effet pas si nouvelle comme le rappelle le site.  

« Elle date même du… XIXe siècle. Une taxe sur les chiens avait été créée en 1855, et supprimée à la fin des années 1970. Elle était perçue par les communes, en même temps que la taxe d’habitation, et sa motivation première était de décourager la possession de chiens, afin de réduire le nombre d’accidents qu’ils causaient, explique le blog Les Couloirs de Bercy. »  

 

Et pourquoi pas taxer les chats ?

 

Certains commentaires sont venus soulever la question : pourquoi ne pas taxer alors aussi les chats ?  

Parce que ce sont les chiens qui sont responsables des problèmes de déjections dans les villes et que cela influence sur le budget des communes, a-t-on pu également lire.  

 

En 2000, cinq députés ont voulu instaurer une taxe sur les chiens, qu’ils proposaient de fixer à 500 francs au maximum (75 euros).  

 

« Sans succès. L’idée derrière cette taxe est que le nettoyage des excréments des chiens coûte cher aux municipalités. Le produit de cette taxe leur reviendrait donc. » 

 

Le calcul est le suivant : « Huit millions de chiens sont inscrits au fichier national des animaux domestiques. Une taxe de 10 euros rapporterait donc 80 millions, une taxe de 75 euros 600 millions. »  

 

Ce gain ne serait donc pas négligeable, conclut l’article qui souligne toutefois que cela risquerait « de décourager la possession de chiens ».  

 

De même, cela pourrait remettre en cause d’autres dépenses (soins, assurances, etc.).  

 

Interrogé à ce sujet par le site, André Varlet, directeur de la communication de la SCC (Société Centrale Canine), rappelle que « la branche alimentation pour chiens est l’une des rares à contribuer à l’excédent commercial de la France, et ce grâce à un marché national dynamique ».  

 

 Source : l’Expansion.com

CP : Barbara Helgason-Fotolia  

http://www.news-assurances.com/assurance-animaux-une-taxe-sur-les-chiens-pour-combler-le-deficit-budgetaire%C2%A0/016748620  

 


Commentaires

 

1. 472481  le 22-10-2010 à 23:06:01

Bonsoir Véro,
dit donc il y vont fort quand la bêtise humaine s'arrêtera t-elle, il ni a vraiment plus de limite !
Je te souhaite une douce nuit à demain
gros bisous.
Nanou

2. 472481  le 24-10-2010 à 13:27:44  (site)

Bonjour ma belle,
J'espère que tu vas bien, nous sous la pluie.
PASSE UN BON dIMANCHE 0 DEMAIN
Gros bisous affectueux.
Nanou

 
 
 
posté le vendredi 22 octobre 2010 à 21:40

Après trois ans Par Paul Verlaine


Extrait Des Poèmes saturniens



Ayant poussé la porte étroite qui chancelle,
Je me suis promené dans le petit jardin
Qu'éclairait doucement le soleil du matin,
Pailletant chaque fleur d'une humide étincelle.


Rien n'a changé. J'ai tout revu : l'humble tonnelle
De vigne folle avec les chaises de rotin...
Le jet d'eau fait toujours son murmure argentin
Et le vieux tremble sa plainte sempiternelle.

Les roses comme avant palpitent; comme avant,
Les grands lys orgueilleux se balancent au vent,

Chaque alouette qui va et vient m'est connue.

Même j'ai retrouvé debout la Velléda,
Dont le plâtre s'écaille au bout de l'avenue,
- Grêle, parmi l'odeur fade du réséda.



 

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Hebergement d'image gratuit
Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article