posté le mardi 02 juin 2009 à 22:52

Son fils se fait mordre... il tue le chien

Son fils se fait mordre... il tue le chien

Un adolescent de 14 ans se trouvait mercredi dernier chez un copain à Maureilhan, dans l'Hérault, quand il s’est fait mordre à l’avant-bras par le chien de la famille, un akita.

 

Le père de la jeune victime s’est alors saisi de son fusil de chasse et a tiré par deux fois sur le chien.

 

Le second coup de feu a atteint le chien à la tête en le tuant.

 

A la suite de la morsure, l’adolescent a été opéré.

 

Selon Midi Libre, le comité de soutien à la cause animale a contacté la fondation Bardot qui devrait se porter partie civile aux côtés des propriétaires de l’animal.

 

Ces derniers ayant l’intention de porter plainte contre le père de l’ado blessé.

 

De son côté, le père de la victime pourrait porter plainte contre les propriétaires du chien.

 

Le Post

 


 
 
posté le mardi 02 juin 2009 à 21:21

Il ne reste plus que 4 jours pour sauver les éléphants du Malawi.

Je vous adresse ce message personnel afin de vous rappeler l'urgence dont je vous faisais part dans mon courriel précédent (ci-dessous). Il ne reste plus que 4 jours pour sauver les éléphants du Malawi. L’ensemble du troupeau - près de 70 animaux avec les éléphanteaux - sera abattu s'il n'est pas déplacé immédiatement. 

Cliquez ici pour regarder la vidéo (en anglais) sur ces éléphants. Jason Bell-Leask, le directeur du bureau sud-africain d'IFAW, y décrit l’importance de ce transfert.

Contribuez comme vous le pouvez - même 10 € nous aideront à couvrir les coûts du déplacement de ces éléphants vers une zone protégée.

Un grand merci du fond du cœur au nom des éléphants,

Fred

Même les bébés mourront...Aidez-nous à sauver les éléphants du Malawi; Fonds international pour la protection des animaux - Un monde meilleur pour les animaux et les hommes

C'est une occasion unique d'éviter qu'un troupeau entier d'éléphants ne soit décimé à coups de fusil.


Même les petits seront abattus si nous ne les déplaçons pas avant le 5 juin.
Photo: baby elephant

Aidez-nous à sauver les éléphants du Malawi


Cher(e) christine,

NOUS DEVONS AGIR MAINTENANT pour sauver un grand troupeau d'éléphants - adultes et petits - qui risquent d'affronter une ligne de tirs au Malawi, dans le Sud-Est de l'Afrique.

Ces éléphants, désespérément à la recherche d'eau et de nourriture, font des rafles dans les zones de stockage et se heurtent aux populations locales. Les villageois installent des planches à clous et des pièges qui coupent la peau des pachydermes, entamant largement leurs pattes et leur trompe.

Trois éléphants ont déjà eu la trompe amputée par ces pièges malveillants.

Aujourd'hui, les autorités prévoient d'exécuter l'ensemble du troupeau si ses membres ne sont pas déplacés hors de cette région.

Aidez-nous à sauver ces éléphants maintenant. 
Faites immédiatement un don d'urgence afin qu'IFAW puisse les mettre en sécurité.

IFAW a repéré un endroit parfait pour les éléphants, dans un parc appelé Majete Wildlife Reserve (la réserve faunique Majete). Les animaux qui y vivaient ont été braconnés jusqu'à l'extinction, mais l'État du Malawi a fait de ce nouveau parc un sanctuaire protégé, un lieu idéal pour ces éléphants menacés.

Malheureusement, Majete est à plus de 150 km de distance, et le transport de ces géants s'avérera donc une tâche monumentale. Pour transporter plus de 250 tonnes d'éléphants sur 150 km, nous allons avoir besoin de gros équipements, de force, d'une grande expérience de la translocation des animaux, et d'un
financement pour payer ce déplacement d'urgence.

Votre contribution aidera à :

  • Acheter les médicaments nécessaires pour anesthésier en toute sécurité les éléphants, afin qu'ils ne se blessent pas, ni leurs soigneurs.
  • Payer l'hélicoptère nécessaire pour repérer les éléphants et les anesthésier avec des fléchettes de tranquillisant.
  • Régler tous les autres frais de transport sur terre, notamment les énormes camions et les véhicules de soutien nécessaires pour transporter les éléphants en toute sécurité vers Majete.

Nous disposons d'une équipe renforcée sur place... nous avons un hélicoptère et des camions prêts à partir... et nous bénéficions d'une grande expérience de la translocation des éléphants...

Maintenant, nous n'avons plus besoin que de votre don.

Le Département des parcs et de la faune sauvage du Malawi a déjà accepté un partenariat avec nous sur ce projet spécial. Toutefois, nous devons agir rapidement. Si les éléphants ne sont pas déplacés avant le 5 juin, ils seront abattus.

Aidez-nous à déplacer ces éléphants vers la sécurité ;
envoyez-nous votre contribution en urgence aujourd'hui.

Je vous remercie de la part des éléphants,

Fred O’Regan Signature
Fred O'Regan
Directeur Général d'IFAW

P.S. Je sais que nous pouvons sauver les vies de ces familles d'éléphants, mais nous devons agir maintenant.
Merci de vous précipiter à leur rescousse pendant qu'il est encore temps de sauver leur vie.

 


 
 
posté le mardi 02 juin 2009 à 18:58

Espagne : un statut juridique pour les animaux !

 


Le droit des animaux est au cœur des débats des législateurs et des défenseurs des animaux dans de nombreuses grandes villes européennes. Girone, en Calatalogne, au nord-est de l'Espagne, a été la première à mettre noir sur blanc ces droits.

Des projets de loi assurant un droit aux animaux sont en gestation un peu

 

partout en Europe.
 En Suisse, les animaux ne seront plus traités comme des objets et bénéficient désormais d'un droit de protection qui devrait pousser à la réflexion plus d'un maître avant de se lancer dans l'aventure de l'adoption ou de l'acquisition d'un animal. A titre d'exemple, se débarrasser d'un poisson-rouge ou d'un carassin (cousin des carpes) alors qu'il est encore vivant est désormais interdit chez nos voisins helvètes sous peine de sanctions.

En Espagne, plus précisément dans la ville de Girona, les chiens ont vu leur condition s'améliorer. Un arrêté municipal définit désormais les obligations des maîtres vis-à-vis de leur animal. Ce dernier doit être promené durant une vingtaine de minutes et ce, toutes les six heures, s'il est retenu dans un espace réduit. Tout contrevenant s'expose à une peine potentielle allant de 100 à 400 euros.

 

Cet arrêté pris le 14 avril 2009 fait suite au règlement des problèmes de voisinage et vise à instaurer un modus vivendi plus agréable entre possesseurs et non possesseurs de chien.

Car depuis quelques années, la sensibilisation s'est accrue à l'adresse des maîtres. "Notre but est d'arriver à la coexistence la plus paisible possible entre les hommes et les animaux, explique l'adjointe à l'environnement de la ville, Anna Pagans.

Le nombre d'animaux domestiques s'étant accru de façon exponentielle ces dernières années, il fallait absolument arriver à un compromis pour continuer à faire de notre cité, une ville conviviale."

 

Interdits désormais les animaux enfermés dans une voiture pendant des heures ou laissé dehors pour ne pas déranger le voisin de palier par ses aboiements.

Fini aussi les trottoirs jalonnés de crottes : les propriétaires sont priés de ramasser les déjections de leur toutou sous peine d'écoper d'une amende de 300 euros. A charge pour les forces de l'ordre municipales de faire appliquer ce nouveau règlement à la lettre.

 

A la lecture du texte de l'arrêté, ce qui frappe avant tout, c'est que l'animal passe avant le maître. C'est une première pour un texte de loi. S'il est certes fait mention de la nécessité d'améliorer les conditions de vie au quotidien, l'accent est mis surtout sur le "bien-être" animal.

 

Outre ces quelques points ajoutés à sa législation, la ville de Girone impose depuis 1996 l'enregistrement des chiens de compagnie contre le paiement d'une taxe annuelle de 40 euros ainsi que le port obligatoire d'un collier d'identification.

 

Toutefois, près de 40% des 3500 chiens recensés ne sont pas enregistrés... Ne dit-on pas que ce sont toujours les cordonniers les plus mal chaussés ?

 


Commentaires

 

1. Bienetre canin felin  le 15-04-2013 à 22:58:24

Bonsoir,

Je cherche le texte de l'arreté du 14 avril 2009 de Girone en catalogne en Espagne. Beaucoup de site en parle, mais je ne le trouve pas. Si possible en français, je ne suis pas bilingue espagnol. Je suis Comportementaliste et j'essaye de faire bouger la loi de 1999 française sur la "protection animale". Si vous soulez en savoir plus sur mes projets vous êtes les bienvenus.
Je vous remercie par avance.

Bien cordialement,



Pascal Letellier

Tel: 06 81 41 99 72

 
 
 
posté le mardi 02 juin 2009 à 10:19

Un pas en avant ?

Un pas en avant?

Une grande manifestation a eu lieu à Madrid samedi 30 mai, afin que tous les animaux domestiques, y compris les galgos, soient protégés par une vraie législation nationale...

 


 

 

 

 

 

Cette manifestation a lieu le jour de la triste date anniversaire du vol de Regina, douce mastine, du refuge de Carcaixent. 

 

La pauvre a été ensuite violée, torturée à l'aide d'objets divers avant d'être battue à mort, son pauvre corps retrouvé dans un champ par la suite.

 

 

Une pétition a été lancée à l'époque, qui a "récolté" plus de 10 000 signatures, pour ouvrir une enquête digne de ce nom.

 

Et... rien. C'est la raison pour laquelle il est nécessaire de continuer à se battre pour Regina, et tous ses compagnons de misère...

 

 

 

Source: http://nomeabandones-cuidame.blogspot.com/2009/05/manifestacion-300509-las-1200h-en-la.html

 


 


 
 
posté le lundi 01 juin 2009 à 23:21

cambriolage

SOS: avez-vous vu quelque chose?

Je transmets:

 

"J'ai été victime d'un cambriolage avec effraction en pleine journée le Samedi 23 Mai. Les voleurs, malgré les alarmes, le chien de garde qu'ils ont dî neutraliser et les aboiements des adultes, ont pulvérisé la porte du chenil où se trouvaient les chiots.


C'est la deuxième fois en 1 an et demi que je suis victime d'un vol de chiots du même âge! En Septembre 2007 c'est 6 chiots qui m'ont été dérobés. A cette époque, plusieurs élevages du Loiret avaient subi des vols similaires.

Cette fois c'est une portée de 4 chiots Jack Russell de 7 semaines pas encore identifiés : la photo de la portée de Valseuse figure sur mon site. Elle est composée de 2 femelles, une blanche avec une petite tache noire au dessus de l'œil gauche, l'autre tricolore avec un gros cocard sur l'œil et l'oreille gauche, et de 2 mâles, un blanc, et un tricolore avec un gros cocard sur l'œil droit et les oreilles ainsi qu'une tache noire sur le flanc droit.


Le 5ème chiot volé est une femelle de 3 mois, tricolore avec un gros cocard sur l'œil droit et une partie de l'oreille. Elle est identifiée par puce électronique numéro 250269602637331. Nous devions la garder.

Naturellement, j'ai déposé une plainte a la gendarmerie.

Si vous avez la moindre information, merci de me contacter au 06 80 59 87 90.
Nous comptons sur votre coopération, car le moindre indice permettant de suivre des pistes peut aider a retrouver ces chiots, et à faire en sorte que ces vols a répétition cessent.

Sophia Anastassiades

Les Jack Russell de la Clairière aux Loups"

http://cynelevage.com/ELEVAGES/C/ClairiereauxLoups/Vol/Vol%20mai%202009.html

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Hebergement d'image gratuit
Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article