posté le samedi 30 mai 2009 à 01:54

La tragédie de galgos

Attention : cette vidéo comporte des images dures !
 


 
 
posté le samedi 30 mai 2009 à 01:51

Une chanson pour nos amis galgos

Te contaré mi historia, no tengo nombre,
soy galgo de raza, perro de caza, para el hombre,
la velocidad en la sangre, cuerpo de alambre
vivía con 14 como yo en un corral grande
tengo un año y una vida por delante,
Mi madre se escapó preñada y me tuvo en un parque
a mis tres hermanos estrellaron contra una pared, nada más nacer no sé a qué debo mi suerte,
no sé de competiciones y cazo liebres por instinto, me llevaban al campo cada domingo
cierto día el destino truncó mi vida, un perdigón perdido me alcanzó, no fue
mortal la herida
pero ya de poco importaba ser fiel o ser noble,
con una soga al cuello me llevaron camino de un roble,
al día siguiente del accidente, el sacrificio fue su solución a mi cojera permanente,
soy un ser humano, me mueve el instinto, luché, escapé asustado y sin rumbo fijo,
desde ese día no confío, sobreviví a mi suerte,
comiendo pan en un polígono esquivando gente,
con la soga en el cuello casi incrustada, de mi pata herida cojeaba pero andaba,
caí en un momento de debilidad un día y desperté en una jaula vendado con agua y comida,
supongo que un albergue, ahora me buscan amo,
pero quien quiere un galgo que cojea y con un año,
la gente quiere perros enanos para su ocio,
razas caras para criar y hacer negocio,
ofrezco compañía a quien quiera adoptarme, y soy agradecido porque sé lo que es el hambre,
firmado, anónimo, un caso de tantos
dejo mi historia, reflexiona si has escuchado.
 

******************

****************
 Je vais te raconter mon histoire, je n’ai pas de nom,
je suis de race Galgo, chien de chasse pour l’homme
La vitesse dans le sang, le corps fuselé
Je vivais avec 14 congénères dans un grand chenil
J’ai un an et la vie devant moi,
Ma mère s’est échappée gestante et je suis né dans un parc
Ils ont jeté mes trois frères contre un mur, je ne sais pas à quoi je
dois la chance d'être resté en vie
Je ne connais pas la compétition et je chasse les lièvres par instinct,
on m’emmenait à la campagne tous les dimanches
Un jour, le destin a gâché ma vie, une balle perdue m’a touché,
la blessure n’a pas été mortelle
Mais à partir de là, peu importait d’être fidèle ou d’être noble,
Avec une corde au cou, ils m’emmenèrent près d’un chêne
Le lendemain de l’accident, le sacrifice fut la solution à ma boiterie permanente
Je suis un être humain, mû par l’instinct, j’ai lutté, je me suis
échappé, apeuré et sans savoir où aller
Depuis ce jour, je n’ai plus confiance, j’ai échappé à mon sort,
En me nourrissant de pain dans une zone industrielle, en évitant
les gens
Avec la corde incrustée dans le cou, boitant de ma patte blessée
mais pouvant marcher
J'ai eu un moment de faiblesse un jour et je me suis réveillé
dans une cage, bandé, avec à boire et à manger
je suppose que c’est un refuge, désormais, ils me cherchent
un maître
Mais qui veut un galgo d'un an et qui boite
Les gens veulent des chiens nains pour s’amuser
Des races chères pour faire de l'élevage et des affaires
J'offre une compagnie à celui qui voudra m’adopter, et toute ma reconnaissance, parce je connais la faim
Signé un anonyme, un parmi tant d’autres
Voici mon histoire, réfléchis, toi qui l'as écoutée.
 
****************

 

 


 


 
 
posté le samedi 30 mai 2009 à 01:45

Le chat et le bébé oiseau !!!

Et si tout le monde avait le même comportement ?
Ca donne à réfléchir !!!!
 


 
 
posté le samedi 30 mai 2009 à 01:37

Entre chien et chat

Un calin qui finit bien mal !!!! 
 


 
 
posté le samedi 30 mai 2009 à 01:36

Simon's Sister's Dog 'Fed Up'

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Hebergement d'image gratuit
Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article