posté le lundi 13 juillet 2009 à 21:35

POUR LA BELGIQUE :

Et ce blog se charge de le prouver chaque jour et chaque jour ma boîte aux lettres regorge de témoignages de maltraitance animale en Espagne, de Levriers espagnols martyrisés et de défenseurs des animaux désespérés
La Belgique prétend, avance que les choses se seraient nettement améliorées ces dernières années notamment concernant le problème des Galgos
Vos sources SVP messieurs pour avancer de telles choses!
Le blog agir-pour-les-galgos, lui, peut vous submerger de sources prouvant qu'il n'en est rien
Ci-dessous le témoignage d'une espagnole

Buenos días, Bonjour


Mi nombre es Pilar Coll, y el motivo de mi correo es unirme a vosotras para DENUNCIAR EL MALTRATO ANIMAL EXISTENTE EN ESPAÑA, pero no solamente por parte de cazadores y particulares si no  también por parte de la administración que hace caso omiso de la situación caótica de las perreras, no dando las subvenciones, cerrando los ojos ante los hecho de que los animales no tienen comida, ni agua, que los voluntarios han de buscar la manera de que en algunas perreras como en LOS BARRIOS ( Cadiz) no pagan a los empleados o bien dan el dinero pero los gestores se quedan con una parte y el resto no es suficiente para mantenerlos. Los fines de semana cierran puertas y en algunos sitios han de saltar muros para acceder a los recintos y poderles poner comida. La administración debería controlar los criaderos y poner penas más fuertes a los que abandonan.

Mon nom est Pilar Coll et la raison de mon courrier est de m'unir à vous tous pour DENONCER LA MALTRAITANCE ANIMALE EXISTANT EN ESPAGNE, mais pas seulement venant des chasseurs et des particuliers mais également de l'administration qui fait totalement abstraction de la situation chaotique à l'intérieur des perreras en ne versant pas les subventions, fermant les yeux devant le fait que les animaux restent sans nourriture, ni eau, que les bénévoles sont obligés de chercher le pourquoi du fait que par exemple comme cela se passe à LOS BARRIOS (Cadiz), les employés ne sont pas payés ou bien le sont si peu pour que les gérants en gardent la plus grande partie sachant que le reste ne sera pas suffisant au maintien des animaux. A la fin de la semaine ils ferment les portes de la perrera et par certains endroits on doit sauter par dessus les murs pour pouvoir avoir accès aux chenils et donner à manger aux chiens. L'administration se devrait de contrôler les éleveurs et imposer des peines plus sévères à ceux qui abandonnent les animaux


Bueno esta es mi opinión, pero creo que hay personas más documentadas que yo para hablar de estos temas.

C'est clair, c'est mon opinion, mais je pense qu'il y a des personnes plus documentées pour pouvoir parler de ces sujets


Deberíamos intentar hablar o bien enviarle una carta a la Reina, gran amante de los animales para que nos ayude con esta labor. Quizás me voy del tema pero es que ya no puedo más….en un año he tenido en acogida 15 animales, más los que yo tengo claro está que son 7 ( 5 perros y 2 gatos) y todos con problemas físicos es decir una podenca sin pata ( perrita caída en un cepo, una epiléptica la propietaria no podía sufrir sus ataques…otro con la pata rota, otra ciega y vieja y así sucesivamente) trabajo todo el dia y vivo en 50m2.

On devrait essayer de parler ou bien d'envoyer un mot à la Reine, grande amie des animaux pour qu'elle nous aide dans cette tâche. Peut-être que je suis hors sujet mais c'est sûrement parce que je n'en peux plus ... en une seule année j'ai eu en accueil 15 animaux en plus de ceux qui sont à moi à savoir 5 chiens et deux chats et tous avec des problèmes graves physiques c'est dire une podenca sans patte ( prise à un piège, une autre épileptique que son maître à rejeté .... un autre avec la patte cassée, un autre aveugle et âgée et ainsi de suite). je travaille toute la journée etje vis dans 50M2

*

POR FAVOR..!!! UNAMONOS esto no puede continuar asi.

SVP !!! UNISSONS NOUS ça ne peut plus continuer ainsi


Si tuvieran que valorar a este país por el trato y el amor que se les da a sus   animales…….se nos caería la cara de vergüenza.

Si l'on devait donner un rang à ce pays pour sa façon de traiter et d'aimer les animaux .... on serait submergé par la honte


L'association galgos-ethique-europe prépare un dossier qui sera déposé en Belgique et ce en collaboration avec les associations

Le Bulletin des Levriers, Levriers en Danger, Galgos Libres toutes trois signataires de la Charte GALGOS-ETHIQUE-EUROPE


NON LA SITUATION NE S'EST PAS AMELIOREE ET CE BLOG DEPUIS DEUX ANS LE PROUVE AVEC DES SOURCES VERIFIABLES


L'Espagne s'organise elle aussi pour lancer des appels à toutes les associations espagnoles pour regrouper tous les documents prouvant que OUI les Galgos subissent encore de nos jours en Espagne la pire des barbarie et sans aucune amélioration de la situation. Tous les documents sont à envoyer à  infocepa@proteccionanimal.org. La question étant de quel Ministère en Espagne est partie cette fausse information en Belgique car comme disent les espagnols "entendemos que les de vergüenza admitir lo que ocurre en España, pero más miserable y cobarde es ocultarlo-nous comprenons qu'ils puissent avoir honte d'admettre ce qui se passe en Espagne, mais l'ignorer est encore plus misérable et lâche "


 

ADHERER A L'ASSOCIATION GALGOS-ETHIQUE-EUROPE



 

 

 

 

SOY UN PARTICULAR : FIRMO EL CONVENIO GALGOS ETICA EUROPA

 

 

 SOY ASOCIACION O REFUGIO : FIRMO EL CONVENIO GALGOS ETICA EUROPA

 


Par LN Verdier publié le 9 juillet 2009
 


 
 
posté le lundi 13 juillet 2009 à 21:33

un ange dans un monde de brute !!!!

Podenca Paquita .... un ange dans un monde de brute

Midi ... c'est du feu qui sort de terre en Espagne en cette saison. C'est à cette heure ci qu'une bénévole en route en voiture l'apercevra sur une route à grande circulation, complètement affolée à faire du slalom au milieu de la circulation, des klaxons, des insultes .... se laissera-t-elle attrapper? La bénévole le tentera, arrêtera sa voiture et à ses risques et peril se trouvera elle aussi au milieu de la circulation à essayer de l'attrapper ... elle l'appellera et la petite podenca s'approchera mais là encore c'était sans compter sur une voiture qui la frolera et la fera repartir dans une course effrenée contre la terreur.  La bénévole la perdra de vue pour la voir réapparaitre et finira par l'attrapper tremblante de peur se demandant où elle est, ce qu'elle fait au milieu de tout ce vacarme elle qui a passé sa vie jusque là dans un trou à faire des chiots qui seront revendus par un maître, un chasseur qui le jour où il le décidera la récompensera par un coup de pied au cul.


Dans les bras de la bénévole elle tremble de tous ses pauvres membres. Elle est très maigre, bouffée par les tiques et les puces mais confiante et soulagée malgré la peur une fois installée dans la voiture où elle se laissera même aller à remuer sa petite queue de reconnaissance et surtout elle a mangé et mangé et mangé .... celà faisait combien de temps qu'elle vivait avec l'estomac vide? depuis combien de temps était-elle à la rue pour finir sur cette route à grande circulation, d'où venait-elle?


Elle pèse à peu près 8 kgs, taille moyenne ou en dessous, peut-être deux ans, peut-être pleine mais ce qui est sûr c'est qu'elle ne sait comment prouver sa reconnaissance, toujours à poser sa tête sur la bénévole et persuadée qu'elle sera avec elle pour la vie .... mais pauvre podenca, cette bénvole n'est qu'une aire de repos et c'est pour toi qu'elle écrit ce message, pour qu'enfin tu finisses par trouver une vraie famille en souhaitant à celui qui t'a abandonnée le pire qui puisse être. Paquita (Françoise) connaît enfin la douceur d'un coussin douillet dont elle ne veut jamais sortir


Elle marche bien en laisse mais a peur du moindre bruit ou de devoir passer à côté d'un individu croyant toujours qu'elle va être battue

N'eut été cette bénévole nous savons tous comment aurait fini Paquita, accrochée par une voiture, au mieux morte sur le coup, au pire agonisante des jours et des jours dans un ravin et pour finir là où finissent tous les animaux d'Extremadura, car elle est à Badajoz, dans un container poubelle

C'est une urgence qui attend quelqu'un d'au moins aussi bon qu'elle même pour être enfin heureuse

Contact: demander à webmestre@galgos.fr

 


  
Par LN Verdier publié le 12 juillet 2009
 


Commentaires

 

1. Popeline  le 13-07-2009 à 21:49:51

Oh qu'elle est belle, si je le pouvais je la prendrais sans hésitation.....
Elle a l'air toute douce et on voit qu'elle a souffert...

 
 
 
posté le lundi 13 juillet 2009 à 21:09

GALGOS : UN TEMOIGNAGE EDIFIANT D'UNE BELGE RESIDANT EN ESPAGNE !

L'anonymat de la personne est préservé pour ne pas lui nuire mais la publication est faite avec son autorisation. Merci à elle qui se dit prête à faire le voyage jusqu'en Belgique pour dire que non la situation des lévriers espagnols ne s'est pas améliorée en Espagne


Bonjour ...............


Je m'appelle ***, je suis belge et je vis depuis 1998 en Espagne. J'ai habité jusqu'en 2008 à **** où j'ai sauvé quelques 180 galgos dans un délai de quelques 7 années


J'ai cru comprendre que les espagnols ne t'envoyaient pas de plaintes déposées. Je peux t'en expliquer la raison:

pendant toutes ces années, moi non plus je n'ai pas déposé de plaintes. Si tu déposes une plainte dans ce pays, ils te cherchent des noises et font de ta vie un enfer. En ce qui me concerne ils ont tué une de mes chiennes ( ils ont jeté une boule de viande piquée de brins de paille qui lui ont créé une occlusion intestinale et elle est morte dans d'horribles souffrances) et tout celà parce que j'étais allée voir la Guardia Civil pour dénoncer un berger saoul qui jetait des peirres sur mes ânes et mes chevaux

Ici, nous sommes dans un pays où la loi du silence est de rigueur, car si tu ouvres la bouche on te cherche des histoires dessuite


Moi même qui aidais depuis tant d'années les galgos, j'ai été obligée de fuir de *** après avoir reçu des menaces de mort et lorsqu'ils ont volé un de mes galgos dans ma ferme, je suis partie de ***. Du coup j'ai une ferme avec une adorable maison qui étaient le rêve de toute une vie en vente maintenant. Je ne peux plus vivre à ***, ils me connaissent et comme je suis très active pour dénoncer le commerce des galgos, la maltraitance qu'ils subissent, les courses illégales, la chasse avec les galgos je ne suis devenue rien de plus qu'une personne gênante. De plus, quand ces canailles ont commencé en voiture à tourner autour de ma ferme de nuit par lune noire, j'ai appelé la Guardia Civil et ces derniers ont attendu 3 semaines avant de venir!

C'est ainsi que dans ce pays tu n'es même pas protégée

Peut-être devrais-tu plutôt demander aux gens qu'ils t'envoient des témoignages sur des cas de maltraitance mais pas les plaintes car il y en a très peu.

Si tu as besoin de témoignages de maltraitance sur les galgos je peux t'en passer un paquet.Tu me diras.


Merci pour tous tes efforts pour les animaux d'Espagne. Pour moi, l'Espagne ne fait pas partie de l'Europe, c'est un pays de sauvages sans culture. Je doute que les choses changent dans le futur, les seuls qui puissent changer ce pays c'est l'Union européenne, les obligeant à rédiger des lois qui protègent réellement les animaux. Et l'Union européenne ne peut pas autoriser l'Espagne d'introduire dans une loi de protection animale une clause : excepté pour les fêtes nationales et taurines.


Je t'embrasse

L'anonymat de la personne est préservé pour ne pas lui nuire mais la publication est faite avec son autorisation. Merci à elle qui se dit prête à faire le voyage jusqu'en Belgique pour dire que non la situation des lévriers espagnols ne s'est pas améliorée en Espagne


Bonjour Marie Helene


Je m'appelle ***, je suis belge et je vis depuis 1998 en Espagne. J'ai habité jusqu'en 2008 à **** où j'ai sauvé quelques 180 galgos dans un délai de quelques 7 années


J'ai cru comprendre que les espagnols ne t'envoyaient pas de plaintes déposées. Je peux t'en expliquer la raison:

pendant toutes ces années, moi non plus je n'ai pas déposé de plaintes. Si tu déposes une plainte dans ce pays, ils te cherchent des noises et font de ta vie un enfer. En ce qui me concerne ils ont tué une de mes chiennes ( ils ont jeté une boule de viande piquée de brins de paille qui lui ont créé une occlusion intestinale et elle est morte dans d'horribles souffrances) et tout celà parce que j'étais allée voir la Guardia Civil pour dénoncer un berger saoul qui jetait des peirres sur mes ânes et mes chevaux

Ici, nous sommes dans un pays où la loi du silence est de rigueur, car si tu ouvres la bouche on te cherche des histoires dessuite


Moi même qui aidais depuis tant d'années les galgos, j'ai été obligée de fuir de *** après avoir reçu des menaces de mort et lorsqu'ils ont volé un de mes galgos dans ma ferme, je suis partie de ***. Du coup j'ai une ferme avec une adorable maison qui étaient le rêve de toute une vie en vente maintenant. Je ne peux plus vivre à ***, ils me connaissent et comme je suis très active pour dénoncer le commerce des galgos, la maltraitance qu'ils subissent, les courses illégales, la chasse avec les galgos je ne suis devenue rien de plus qu'une personne gênante. De plus, quand ces canailles ont commencé en voiture à tourner autour de ma ferme de nuit par lune noire, j'ai appelé la Guardia Civil et ces derniers ont attendu 3 semaines avant de venir!

C'est ainsi que dans ce pays tu n'es même pas protégée

Peut-être devrais-tu plutôt demander aux gens qu'ils t'envoient des témoignages sur des cas de maltraitance mais pas les plaintes car il y en a très peu.

Si tu as besoin de témoignages de maltraitance sur les galgos je peux t'en passer un paquet.Tu me diras.


Merci pour tous tes efforts pour les animaux d'Espagne. Pour moi, l'Espagne ne fait pas partie de l'Europe, c'est un pays de sauvages sans culture. Je doute que les choses changent dans le futur, les seuls qui puissent changer ce pays c'est l'Union européenne, les obligeant à rédiger des lois qui protègent réellement les animaux. Et l'Union européenne ne peut pas autoriser l'Espagne d'introduire dans une loi de protection animale une clause : excepté pour les fêtes nationales et taurines.


Je t'embrasse

 

Par LN Verdier  publié le 12 juillet 2009

 

 

 


 
 
posté le lundi 13 juillet 2009 à 21:03

Tout animal mérite d'être sauvé......

Tout est dit...

Pourquoi notre investissement, justement résumé par Nelly, un pilier de GalgosFrance...
"Tout animal mérite d'être sauvé, en France ou ailleurs, mais le choix de notre combat est que l'Espagne se situe en dehors de nos normes, par les maltraitances qui sont banalisées, par l'impunité des bourreaux, par la non responsabilisation de sa population, et surtout par son indifférence face à la douleur...
C'est ce qui est inadmissible et nous pousse dans ce combat, c'est la grande difference entre nos deux pays...
En France, il y a aussi des abandons, mais sans la barbarie ou la cruauté qui entourent ceux-ci...
En France il y a des maltraitances, mais ça reste exceptionnel et ce n'est pas prôné comme une culture ancestrale...
En France il y a des condamnations envers les tortionnaires, et pas le rejet systématique des plaintes classées sans suite par la justice...
En France enfin, il y a des animaux errants, mais ceux ci ne sont pas traqués et assassinés pour porter leur misère loin des yeux...
En France les conducteurs évitent les animaux errants sur les routes, en Espagne on les écrase...
En France on s'apitoie sur un animal affamé et abandonné, on lui jette un bout de pain et un peu d'eau, parfois on le recueille ou le porte a la SPA... en Espagne, on lui jette des pierres (même les plus jeunes, appelés à bonne école), on le frappe, on active son agonie, dans l'indifference absolue de la populasse qui n'a pas plus de compassion dans les  yeux que d'amour dans le coeur..."
 

 

 

 

A méditer !!!!!!

 

http://www.galgosfrance.net

 

 


 
 
posté le lundi 13 juillet 2009 à 20:59

Eduquer les enfants au respect de la vie

Article publié le 26 Juin 2009
Chaque année la Municipalité de Castell-Platja d'Aro organise des cours d'éducation concernant le respect de l'Environnement aux enfants des écoles. Ces cours sont faits, entre autres, par des agents de police expliquant aux enfants du primaire le respect qui est dû à l'Environnement, avec la participation de Galgos112 accompagnés de Galgos.
 
Au travers de sujets comme l'attitude responsable à avoir avec les animaux, les enfants ont pu être ainsi en contact avec des galgos déjà adoptés ou d'autres comme Simon, sauvé depuis peu, ce dernier ayant failli perdre une patte prise dans un piège. Les enfants ont pu voir ainsi les soins vétérinaires qui avaient été les siens, et comment ce galgo a pu devenir un lévrier totalement réadapté, et adopté par une famille qui le ne maltraitera plus jamais.
 

Ces cours ont été l'occasion pour les enfants de faire des dessins reflétant ce qu'ils avaient appris et assimilé.

 

Prochainement la mairie délivrera des prix à ces enfants, et bien-sûr les galgos seront encore présents...



Des dessins en disent long sur l'utilité de ce genre de campagne. Un Galgo avec une tête coupée et sous la tête, écrit en catalan: "Ne les faites pas souffrir"... et sous le corps: " ne les maltraitez pas". Sous la patte: "soignez leurs blessures", et sous la corde: "ne faites pas danser les Galgos".
Pour finir sous le tableau des scores de courses: "Ne les abandonnez pas à la fin de la course ni quand ils seront âgés"...
http://agir-pour-les-galgos.over-blog.com/article-33145274.htm
 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Hebergement d'image gratuit
Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article