posté le samedi 18 juillet 2009 à 18:29

Les Perreras (fourrières)... derrière les grilles ..... attention , images dures......

Les Perreras (fourrières)... derrière les grilles

 

Les Perreras sont les fourrières espagnoles, où on estime que 50 à 100 000 Galgos viennent finir leurs jours, déposés par leurs maîtres ou ramassés par la garde civile... Au bout de 14 jours, si le chien n'est pas réclamé, il est euthanasié.

 

Si seulement cette liste était exhaustive... Ecoeurée de tant d'horreurs, je m'arrête là dans le transfert d'informations sur ces enfers. je pense que c'est suffisant pour comprendre l'urgence avec laquelle nous essayons de porter secours à ces chiens.

 

Voici un état des lieux de l'intérieur en Avril 2009...

 

Ames sensibles s'abstenir.

 

                                                                                              

 

 
" Dans des situations d'abandon absolu, les animaux se dévorent entre eux. Ils sont cruellement assassinés sans sédation, avec paralysie musculaire, ce pourquoi ils meurent dans des agonies terribles et autres asphyxies ...

Surveille les vidéos et lit ce qu'ils y mettent… on ferme les yeux pour toujours, mais toi, es encore à temps d'ouvrir les tiens. Toute la société est coupable du cruel meurtre de milliers d'animaux annuellement….
Notre société lâche qui ne se rebelle pas et paye avec la tête baisse le martyre de millions d'innocents. Nous (involontairement) avec nos impôts….ces impôts qui soutiennent économiquement les domaines d'extermination animal, nous sommes des complices de leurs meurtres. Ne reste pas les bras croisés et exige de tes gouvernements et mairies que cette fourrière soient gérées par des personnes de bon coeur qui aime les animaux et non par qu'ils voient un profit en eux !



-Il n'existe pas de bouquin adéquat pour dires les nécessités qui existent là.
- Il n'existe pas des salles de 40éne . ET appelées les " salles de cures" qui disent avoir
ils sont des manques énorme et authentiques de toute hygiène.
- Ils ne sont pas vaccinés.
- Ni desparasité intérieurement.
- Ni desparasité extérieurement.
- Ni chipé.
- Ils ne castres pas les mâles.
- Ils ne stérilisent pas les femelles.

ET en parlant de chip, il a des années que les politiciens obligent les citoyens à avoir leurs animaux chipé, ils sont les premiers à ne pas tenir leurs réglementation en vigueur. Dans cette fourrière des Policiers, les animaux sont ainsi traiter.
Les Femelles avec des mâles ce pourquoi des litières indésirées se produisent. Des chiens sains coexistent avec des chiens malades et jusqu'avec des morts. Un des fonctionnaires qui travaillent dans cette dernières est un vétérinaire, dont l'affectation unique et exclusive (qu'ils me corrigent si je me trompe) est DE TUER les animaux logés là . I
ls ne peuvent pas refuser… parce qu'ils sont des fonctionnaires et appartiennent à la Mairie, lesquelles sont celles qu'il paye et envoie…
Selon le Code Déontologique de l' Illustrisme Collège Officiel de Vétérinaires de Madrid, dans l'article 8, il dit : Le vétérinaire a devoir moral de signaler aux propriétaires qui maltraitent leurs animaux que cessent leur attitude, et celui de dénoncer les conduites inhumaines ou punies par la réglementation en vigueur sur la protection animale dont il a connaissance.
Je n'ai encore entendu aucun cas, où un de ces vétérinaires dénonce toutes les irrégularités et atrocités qui sont commises dans ces Centres, et encore moins, qu'ils refusent DE TUER. Parce que je ne crois pas que parce que je ne suis pas vétérinaire, je devais lui expliquer qu'en aucun pour les d'eux la différence qu'il y a entre EUTHANASIE et MEURTRE…
ET finalement, dans cette fourrière des Policiers il n'y a pas un programme d'adoption sérieux. Ils donnent l'animal au premier qui arrive avec l'argent pour échange … et avec un peu de chance l'animal peut-être vivra quelques jours ! , tel est les conditions dans lesquelles ils livrent les animaux . MM.
Délégués de le Parlement Européen, je ne veux pas leur faire ce message plus long que ce qui l'est déjà, bien que nous puissions écrire sur ce sujet pendant plusieurs jours et nous ne finirions jamais.
Je continuerai à envoyer de l'information du traitement que reçoivent dans ce pays les animaux, et comment fonctionnent le Centre d'Accueils Officiels dans des courriers postérieurs.
Maintenant je leur expliquerai les photos qu'ensuite je leur joins pour qu'ils les voient, bien que peu d'explications elles aient besoin… M. le Président du Gouvernement, MM. Politiques, MM. des Moyens de Communication, MM. délégués du Parlement Européen, ceci ce que je leur montre est une partie minime de ce qu'il y a, mais pour des motifs de sécurité pour les animaux, je ne peux pas leur en montrer plus. "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                              

 

 

 

" Là Les conditions sont horribles. L'emplacement est appelé CECAPA et c'est une honte, les animaux sont dans l'immondice absolue, tout est plein de diarrhées et les chiens mangent des boîtes de conserve asperges et de paté expirés depuis 3 années , aussi des pizzas expirées lesquelles sont mise au soleil pour qu'elles fermentent encore plus.
Ils nettoient les cellules avec les animaux à l'intérieur, ne les sortent pas et les chiots sont trempés même en hiver. Ils ont obtenu que la TVE s'intéresse à cela et après avoir sorti dans le programme d'ines les ballester ils ont interdit l'entrée, de ce lieu il y a un peu plus d'une année. C
elles-ci sont des photos de juste avant qu'elles interdisent l'entrée à des volontaires qu'ils ont dénoncés les faits par des témoignages d'autres personnes, la situation là est encore l'année dernière. I
ls ne mettent rien en place pour des adoptions (dans sa page web il font reference à la perrera policier), ils perçoivent 60 euros par chip et rage et vaccin à chaque animaux même s'ils n'ont  pas 3 mois (âge minimal pour ce vaccin), on ne sépare pas les mâles des femelles ni de rien…. total comme ils sont pour mourir alors mourir de ça ou d'autres choses !?...."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                              

 

 

 

"LA PINADA. ALCUBLAS VALENCIA: Propriétaire Vicente Ferré Piste d'Ademuz, sortie alcublas et suivre les indications des affiches . horaire : de de 08.00 à 13.00 et de 16.00 à 18.00 h. jours ouvrables.

Il sacrifie les animaux au bout de 10 jours, ils perçoivent 50 euros pour un chien et er et pour un chat. toi livrent ton sentiment .

Autorisé comme résidence canine, dépôt et centre d'instruction. Noyau Zoologique V-102. Il ne peut pas légalement reprendre des animaux abandonnés, bien qu'il existe une certaine de permissivité par la " Conselleire " (gouvernement autonome de Galice) d'Agriculture pour qui il effectue cette activité et récolte et maintien des animaux abandonnés.

 

C'est le plus grand centre d'extermination de la province de Valence. Beaucoup des mairies ont des conventions de récolte des animaux avec cette entreprise en marge de la loi de protection animale de la Communauté Autonome, entre eux PAIPORTA, BENETUSSER, ALFAFAR, CATARROJA, PICASSENT, ALDAYA, ALACUÁS (ALAQUÁS), SAN ANTONIO DE BENAGEBER, CULLERA, LLIRIA, la POBLA de VALLBONA, TAVERNÉS, CHESTE, FAVARA, BENAGUACIL, RIBARROJA, SEDAVI, GUARDARDAMAR, ALCACER, BUÑOL, l'ELIANA, OLOCAU, MARINS, ETC.

 

RÉSIDENCE CANINE ALPE. 961781916, 961781916 Propriétaire Alberto Benavente ctra. valencia-alacant- sollana. horaire : de de 16.00 à à 18.30, samedis de de 10.00 à 14.00 h

 

Ils n'autorisent pas à faire les photos des animaux pour qu'ils soient diffusés et leur donner une occasion d'adoptoin. Ils n'ont pas de page web.

 

PERRERA DE BUFALI. Vall d' Albaida. Ils ne nous laissent pas faire des photos. Les animaux entrent déjà condamnés à mourir....

Para protestar:
proteste
Juan G. Cotino Ferrer
Conseller de Agricultura, Pesca y Alimentación

C/ Amadeo de Saboya, 2
46010 Valencia
Telf: (0034) 96 34 24 500

http://www.agricultura.gva.es/contacto/
"

 

 

                                                                                              

 

 

" Sociedad Protectora de Animales y Plantas de Sevilla (S.P.A.P.S.)

Presidente Pedro Luis Fernández Castillo.

Fausse société de protection, est simplement un centre d'extermination sous contrat d'un haut nombre des communes.

 

Il a de nombreuses dénonciations mises sur lui depuis au moins 11 années pour tout type d'irrégularités.

 

Les animaux ne reçoivent aucun type d'attention vétérinaire, on tue avec anectina et par conséquent ils souffrent d'une mort cruel et longue et l on nourrit très inadéquatement bien qu'ils disposent des fonds nécessaires pour veiller à les maintenir en bonne santé .

 

Cela ne les intéresse pas de gérer des adoptions, ils mettent beaucoup d'empêchements à ce que cela se fasse , ils ne permettent pas que des gens puissent prendre en photo les animaux.

Para protestar: PROTESTE

1) Alcalde de Bormujos: Sr.Baldomero Gaviño
Ayuntamiento de Bormujos
Plaza de Andalucía, s/n
41930 - Bormujos (Sevilla)
Teléfono: 955 724 571

2) Alcalde de Mairena del Aljarafe: Sr. Antonio Conde Sánchez
Ayuntamiento de Mairena del Aljarafe
Calle Nueva, 21
41927 Mairena del Aljarafe (Sevilla)
Teléfono: 955 768 960

3) Diputación de Sevilla

Presidente de la Diputación Fernando Rodríguez Villalobos

Teléfono: 95 455 00 86
Fax: 95 455 00 67
E-mail: presidencia@dipusevilla.es
"

 

 

                                                                                              

 

 

" PERRERA BADAJOZ

Le conseiller municipal du PSOE de la Mairie de Badajoz, José Alberto Cabañes, a dénoncé hier que du 15 à au 17 août le policier de la fourrière (perrera )a enfermé et sans aucun employé pour les soins pour la nourriture et eau pour les animaux, ce qui a provoqué le décès de deux chiens, informe Efe....

 

Une fois de plus le groupe du gouvernement du PP a démontré son « dédain pour les animaux et son manque d'intérêt pour cette fourrière», a dit Cabañes.., celui qui a critiqué, en outre, qu'on a refusé l'entrée à des associations protectionnistes qui de manière volontaire se sont offertes pour s'occuper des installations pendant ces jours.

 

Le socialiste Edil a expliqué que, puisque le système d'eau automatisée était abîmé, on a placé des auges d'eau, que les chiens ont renversées, ce qui a provoqué 4 long jour sans eau !!. J

 

osé Alberto Cabañes a exigé des responsabilités politiques du conseiller municipal chargé de cette perrera, Alberto Astorga, par manque d'ordre dans son fonctionnement, une situation qui, comme il l'a signalé, n'est pas la première fois que cela se produit.


ARTICLE DU 21.08.08
"

 

 

 

                                                                                              

 

 

"PERRERA DE ORIHUELA, Alicante

L'Association Protecteur Animaux d'Oriolana (Orihuela - Alicante) nous envoie ce courrier , en expliquant ce qui arrive dans les fourrières d'Orihuela, lieu d'où ils essayent de sauver quelques animaux malgré les grands empêchements qu'ils leur mettent dans leurs actions.

 

Nous Allons essayer d'expliquer la situation de la Perrera Municipale d'Orihuela et de tout ce que le Protecteur fait à ce sujet, ainsi que quelques faits plus significatifs (bien qu'ils soient difficile) :


- Depuis des années la situation de la Perrera est déplorable, on ne prend pas de mesures hygiéniques, on ne vaccine pas les animaux s'ils sont malades ils ne sont pas médicalement traitée, il n'y à aucune organisation quant à la séparation des chiots, chiens malades, ou en quarantaine,…

 

- tous les jours avec l'eau froide on nettoie, on leur donne de la viande brute.

 

- On Les laissent mourir (la plupart chiots) de PARVO, une maladie létale et pénible grave qui s'acquièrent parce que le virus qui provoque cette maladie campe dans les larges installations qui ne sont pas correctement désinfectées et parce que les chiens ne sont pas assuré comme il se doit.

 

-Tous les vétérinaires consultés sont d'accord pour affirmer que cette maladie est déracinée avec une simple désinfection des cages sur une base d'eau et d'eau de javel Tout cela, logiquement hors de la vue de tout les citoyens ou en visite, puisque les installations sont couvertes avec une toile noire pour qu'on ne voie pas toute cette barbarie.

 

Par contre, en effet il y a un vétérinaire engagé par la Mairie qu'il perçoit pour ce travail et il se limite à assisté les jours d'adoption (mardis et jeudi à la première heure du matin) pour mettre microchip et aussi euthanasier au besoin.


ET celui qu'il veut adopter ne puisse pas être recouru à cet horaire… ? Il n'y a pas d'options. Celle-ci demain sera morte un chiot pauvre, allonger sur les flaques d'eau de son propre sang à la suite des hémorragies horribles et des vomissements que provoquent les maladies comme la Parvo.

 

Le vétérinaire n'a pas soupçonné la maladie de ce pauvre chiot ? Il n'apparaît pas de la nuit jusqu'au matin… Nous ne voulons pas penser la nuit ce qu'il se serait passé en agonisant, seulement là et sans aide ( Pauvre !) .

 

- Le conseiller municipal de santé a la certitude de tout ceci, mais comme responsable dans sa charge il ne fait rien à ce sujet. Il se limite à nier de tels faits donner (lâches!!), donner des autorisations et des lettres signées au Protecteur et ensuite on empêche le pas aux installations, et on couvre les cages. À quoi on joue ?

 

- Ceci suppose une négligence énorme par toute la Mairie et plus des responsables directs, ne leur importe pas l'état de santé de ces animaux ni l'insalubrité de cette perrera. -

 

Nous pensons qu'on néglige la loi 4/1994 du 8 juillet, sur les noyaux zoologiques, puisque nous croyons qu'on commet une infraction standardisée dans le code pénal sur la protection des animaux de compagnie.

 

- Pour cette raison, le Protecteur lui-même a dénoncé ces faits devant le Ministère public et nous figure que le Seprona a aussi ouvert une enquête.


Le Protecteur, malgré tous ces empêchements a sorti presqu'une trentaine de chiens qui ont été donnés en adoption, veillés dans une vieille maison cédée temporairement pour ces urgences, où ils reçoivent nourriture, il traite et il est maintienne dans des conditions hygiéniques excellentes et tout ça avec l'effort de quelques volontaires que nous sommes tout ce qui possible et que nous pouvons faire : avec des dons au Protecteur, quotes-parts des partenaires actuels (payent 5 EURO/mois), y compris en mettant de nos poches quand il manquera.

 

Mais nous nous sentons fiers, beaucoup de chiens ont pu avoir l'occasion d'obtenir une famille et ne pas mourir dans cette perrera. 21 chiots nous sortons la dernière fois, dont 7 sont décédées infectés de Parvo acquise dans ces installations municipales, mais d'une manière digne, parce qu'ils ont été hospitalisés, et sacrifiés quand la maladie s'est transformée incurable.

 

Vous nous avez aidées dans l'adoption de certains de ces chiots qui ont été versé dans des cliniques vétérinaire, on a obtenu sauver et sont maintenant heureusement adoptée, et avec le cas de Shiva, la galga qui est passée 5 longs jours dans cette perrera sans que le vétérinaire, ni le cordier fassent rien pour essayer de lui sauver les yeux.

Juani, la presidente est immédiatement allé dès qu'il a eu des nouvelles de cela et a sorti ce pauvre de là, vous vous êtes chargés de leur opération, et après lui avoir extirpé un des yeux, on a obtenu de pouvoir sauver l'autre, depuis lors elle est entre les mains d'un bon ophtalmologue et rapidement elle sera heureusement adoptée : Énormément de merci de tout coeur ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !

e pourrais passer toute la nuit en rédigeant des choses, mais je crois qu'avec ceci tu peux te faire une idée claire de la situation à laquelle nous faisons face chaque jour, nous demandons de l'aide : économique pour maintenir tous les frais qui sont produits, mais aussi il est également important qu'on divulgue et tout au plus de gen, des moyens, associations, organismes,… s'informent au mieux. Merci de nous aider PD : Je t'ajoute des photos :

 


Gordi : chiot hospitalisé pour Parvo, il a été traité et a été adopté.


Chiot mort de Parvo dans la Perrerra,il l'ont trouvé aujourd'hui il a agonisé dans une flaque d'eau de son propre sang

 


1393 : Chienne qui à récemment vêlé avec une portée de 12 petits dans de mauvaises conditions hygiéniques, avec pour repas de la viande brute. ET il nous dit que ce chien est au gardien lui-même,et il l'a portée là pour qu'elle vêle.

 

 


1403 le gardien en plein ménage avec de l'eau froide sur les chiens.

 

 


1423 Litière de 12 chiots, chien du gardien. Il surveille la propreté de la cage. Viande brute ! ! ! ! ! ! ! ! ! leur repas"

 

 

 

 

                                                                                              

 

" PERRERA DE PUERTO REAL, Cádiz: Presque toute la citoyenneté a aussi le droit de juger de la disproportionné et de la honte de l'ouverture de cette maudite fourrière de Port Réall quand ils seront encore imputés par les infractions graves de maltraitance animal.... continu le propriétaire, le directeur, ainsi que la grande majorité de ses travailleurs et plus indigne s'il entre est de lever la déclaration d'inhabilité au vétérinaire qui a assassiné présumément des milliers d'animaux de cette manière tellement cruelle, tout cela détaillé dans le rapport exhaustif effectué par le Seprona et qui est composé de 64 feuillets.

 

Personne ne doit oublier que le vétérinaire engagé par cette fourrière « le refuge » de Port Réal, utilisait présumément pour assassiner les animaux qui tombaient dans leurs mains une dose de bloquant neuromusculaire (Mioflex). Une dose de six millilitres de ce bloquant provoquait un décès lent et extrêmement douloureux aux animaux.

 

 

 

 

L'effet de cette drogue était la paralysie progressive des extrémités du corps et un ou plusieurs jours plus tard l'animal mourait asphyxié.

 

Ni les chiens, ni les chats, ni aucun animal sont fautif de la lenteur de la justice. Incrédules et tristes sont toutes les personnes qui combattent et défendent les droits des animaux et faute de rien ou de réellement fait nous sommes tristes, sauf ceux qui ont obtenus par les meurtres des milliers d'animaux de la manière la plus économique et moins morale possible, ainsi que les amis de ces indésirables qui ont fait tout ça et pour tout ce qui est possible pour qu'on ouvre de nouveau cette fourrière, fermée dans un premier temps.

 

Le processus est ouvert en Espagne par une infraction présumée de maltraitance animal. Mais ils doivent savoir que dans quelques années comme les autres, nous ferons connaître à tous les pays civilisés cette façon incroyable et disproportionné et demandons la fermeture de cette fourrière, quand la seule chose de ce qui doit être surveillé sera les dommages, la manière par laquelle on a assassiné les animaux , avec l'argent public avec de plus à aucun moment il n'a été fait de suivi, ni de de comment était dépensé ni comment était employé l'argent.

 

 

 

Il nous touche de parler du droit qu' ont des personnes de forcer à d'autres à assister comme un assassin des animaux dans une fourrière, cela devront parler ceux qui ont mis un poids énorme dans leurs dos et dans leurs conscience, il est seulement le goût de de quelques-uns de voir comme on assassine des animaux.

 

Ce qu'ils se doivent de savoir toutes les Communes de la Baie que notre campagne de discrédit n'aura pas de fin, et que nous ferons connaître dans toutes les langues européennes la liste de Mairies qu'ils contractent et ressemblance à cette fourrière , et nous ne nous reposerons pas notre lutte « de TOURISME ZÉRO » et par conséquent, nous diffuserons aussi à ces dirigeants municipaux qu'ils ne se préoccupent absolument pas de ses animaux."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                              

 

 

  "PERRERA SAN LORENZO EL ESCORIAL Madrid"

 

                                                                                              

 

 
" ASTURIAS PERRERA MIERES


RENVOYEZ ET ENVOYEZ LA LETTRE ! ! ! IL FAUT ARRÊTER CECI ! ! ! CHIENS ÉTANT MANGÉ ENTRE EUX ..... LA PERRERA DES HORREURS ! ! ! ! ! ! ! --ENFER POUR LES CHIENS-- DOG HELL - MIERES DANS ASTURIES. Please write S'il vous plaît, nous devons informer tout le monde de de ce qu'il se passe il y a de nombreuses années dans c'est perrera, celle de mieres (Asturies). Les chiens sont mangés entre eux, ils n'ont pas de repas, ni de l'eau, ils jettent les cadavres a les auges d'ordures, LA PERRERA DES HORRORES ! ! ! Nous devons inonder en e-mail Monsieur le maire de la mairie de Mieres de courriers, de ce manque d'approvisionnement, nous devons arriver loin avec cette affaire, entre tous NOUS DEVONS METTRE UN TERME a CETTE HORREUR

Para protestar:

Ayuntamiento de Mieres
Plaza de la Constitución, s/n. 33.600 Mieres.
Tlf: 985 466111 / 466262
Fax: 985 464529
e-mail: info@ayto-mieres.es

Hi all

This is a dog pond with about 80 dogs where just one person is the
director/worker/etc. You can see the state the place is in, photos were made by three girls that came to this 'perrera' to adopt a dog, found a dog there that was eaten by other dogs and finally manged to get that dog to the vet, where it of course had to be euthanised. They also found the rotting remains of a dog in the dustbin. Dogs were there without food or water. Inside the shelter there are more dogs, without any daylight. The place does not seem to be cleaned more often than once a week or less.

They have denounced the case with the police, and also an inspection by the environmental police has been officially requested. Maybe it is a good idea if in Mieres they also receive e-mails from other countries, not only Spain.

Nevertheless, we have seen in Oviedo that this may lead to nothing so we
need more support to put pressure on the Mieres council - they subsidize the dog'shelter' with EUR 25.000/year.

*Thank you,*

*Anjo*

*Model letter below, and then more info links*

Ayuntamiento de Mieres
Plaza de la Constitución, s/n. 33.600 Mieres.
Tlf: 985 466111 / 466262
Fax: 985 464529
e-mail: info@ayto-mieres.es

Letter (model) to be sent


AL ILUSTRÍSIMO AYUNTAMIENTO DE MIERES.
Señor Alcalde, señores concejales: ¿como es posible que hasta fechas muy recientes no se hayan preocupado por saber el estado de la perrera y sus
inquilinos a pesar de ser el Ayuntamiento quien subvenciona la misma? Por que solamente una persona ha estado al frente de la protectora de animales de Mieres durante casi dos lustros cuando normalmente se necesitan un mínimo de seis personas en la composición de la junta directiva de la misma? Trabajadores a parte, claro está.

Señor alcalde, somos un grupo de amantes de perros y gatos que se ocupa y preocupa diariamente del bienestar de los mismos, hemos observado la carencia total de agua y electricidad en la perrera municipal así como servicios sanitarios y un largo etcétera.Tambien hemos comprobado que las instalaciones de la perrera en su conjunto más que lamentables son desastrosas.

Lamentablemente , también hemos visto un perro muerto dentro de una bolsa de plástico introducida en un contenedor de basura, pero, eso no ha sido todo ya que para agravar más nuestro malestar había un perro con una pata trasera medio comida (puede demostrarse con fotografías) y heridas muy graves en abdomen y cuello.

En la Clinica Veterinaria "El Caudal" ante la gravedad de las heridas y sin posibilidad de curación decidieron practicarle la eutanasia.
No es raro que ocurriera esto entre otros canes ya que están (estaban) todos/as juntos: hembras, machos, conflictivos, no conflictivos y para rematar la "faena," sin comida.

Como ciudadanas y ciudadanos antes esta situación de abandono total de la perrera y como contribuyentes del Ilustrísimo Ayuntamiento de Mieres, pedimos encarecidamente el cese del responsable de la protectora ya que el maltrato observado a los perros ha sido evidente. Recuerde señor alcalde, que los perros y gatos están amparados y protegidos por el Gobierno del
Principado por ley.

Esperamos que ante ésta situación tan lamentable el equipo de gobierno del Ayuntamiento tome las medidas pertinentes para que la crueldad en la que han estado los canes hasta la fecha se corrija de una vez por todas y se tomen las medidas adecuadas para evitarles más sufrimientos.

Nombre:
DNI:

Carta modelo y más direcciones en el foro de Adoptastur, Asturias:

http://foro.adoptastur.org/posting.php?mode=edit&f=8&sid=f2ee2a62f32ea4731bc82325a51e3aee&t=3806&p=15239#preview

Foro de La Xana, Asturias:

http://www.laxana.org/foro/mensaje/1985.html

Prensa:

http://www.lne.es/secciones/noticia.jsp?pRef=2008100700_39_682786__Caudal-Mieres-destina-25000-euros-para-mantener-servicio-perrera

http://www.lavozdeasturias.es/noticias/noticia.asp?pkid=426965



Anjo Sterringa
Ceceda, Asturias
Sociedad Protectora Animales de Oriente
www.animalesdeoriente.com
www.animalesdeoriente.blogspot.com
Adoptastur
www.adoptastur.org
E-mail
perrosdeoriente2@gmail.com
Tel: +34 645 880 105 "
     
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                              

 

 

"PERRERA JAEN

 

HAY QUI SOULIGNER QUE DANS CERTAINES PERRERAS les CHAMBRES à GAZ CONTINU d'EXISTé BIEN QU'ÉTANT ILLÉGAL, PUISQUE le SEPRONA À BEAUCOUP d'OCCASIONS EST ACHETÉ PAR LES MÊMES MAIRES, DANS D'AUTRES ASSASSINA AVEC PARALYSANT MUSCULAIRE ÉGAL QUE DANS la PERRERA de PORT RÉAL, AVEC MIOFLEX, ANECTINE, T61 INTRACARDIAQUE ET SANS SÉDATION PRÉALABLE AVEC tout ce qui MEURENT dans tant d' AGONIES TERRIBLES ET ASPHYXIES.

 

JAÉN, Mairie de Martos* CEPSA Entreprise de récolte de résidus chargée aussi de la récolte illégale (ils ne disposent pas de Noyau Zoologique) des chiens abandonnés qu' ils traitent comme ordures,assassinés dans des cages minuscules et sales et sans leur donner le moindre soins ou surveillance .

 

Malgré les conditions déplorables des animaux et l'illégalité avec laquelle fonctionnent la Mairie il donne son approbation et fait abstraction des nombreuses plaintes et des dénonciations.

 

Ils ont reçu une sanction économique après être dénoncée mais ils continuent à gérer ce lieu.
pour protester
1) Ayuntamiento de Martos

Alcalde José Antonio Saavedra Moreno

Plaza de la Constitución, 1. 23600 Martos (Jaén)

Teléfono: 953 70 40 05. Fax: 953 55 33 09

Correo electrónico: alcalde@aytomartos.e.telefonica.net

2) Excmo. Sr. D. Felipe López García
Presidente Diputación Prov. Jaén
Plaza San Francisco, s/n Jaén
JAEN 23071
presidencia@promojaen.es
Tel: 953 248033 Fax: 953 248001"

 

 

 

 

 


 

Source: http://sosgalgosendetress.monalliance.net/les-perreras-d-espagne-fourrieres-f43

 

 
 


 
 
posté le jeudi 16 juillet 2009 à 15:34

et puis m.............

C'est reparti...


 

 

La chasse au petit gibier a ouvert le 12 Juillet en Andalousie, et les chiens pourront y participer à partir du 15 Août, moment de liberté pour eux, jusqu'au 30 Avril: l'heure de l'holocauste pour nous.

 

 

 

 

 

Source: http://www.club-caza.com/actualidad/actualver.asp?nn=1721

 
 


 
 
posté le jeudi 16 juillet 2009 à 15:28

Améliorer le sort des lévriers de course en Angleterre


Chaque année, au moins 10.000 lévriers de course sont réformés. Le sort de beaucoup est inconnu, certains sont cédés aux galgueros, d'autres sont directement euthanasiés... après avoir connu une vie de misère.


Le gouvernement anglais a lancé une consultation publique sur la réglementation des courses de lévriers, la date limite étant le 22 Juillet 2009.

On peut (et se doit) de répondre à la consultation gouvernementale en utilisant le modèle présenté sur le site giveanimalsavoice



Merci pour eux...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 
 
posté le jeudi 16 juillet 2009 à 00:12

encore de la maltraitance, sur des chats !!!!!!!!!!!

Comme si nous en avions pas encore assez de toute cette souffance, cette maltraitance envers les chiens, voila qu'il nous arrive tout plein de souffrance en voyant ce que l'être humain est capable de faire !!!!

 

voici le recit de chats maltraités :

Roche il déambulait dans les rues sans que personne ne fasse rien pour lui. la blessure infectée, le tissu nécrosé, sa seule espérance de vie c'est l'amputation :

                         

ce petit est Anders(plus bas ), sa petite patte est détruite et essayait ainsi de survivre, personne ne faisait rien pour l'aider Il n'a aucune sensibilité, tout le tissu de la jambe est morte. Sa seule option pour survivre ......., l'amputation.

 

 

Ces deux cas de maltraitances nous montrent bien comment l'être humain peut être cruel, méchant, mais de là à laisser les animaux comme cela sans soin, nepas les ammener chez le vétérinaire,

c'est une honte !

c'est pour cela que nous faisons appel à vous !

 

 le budget initial des deux opérations est de de 400 €, Nous Demandons votre aide et collaboration. Entre tous nous pouvons l'obtenir ! ! Toute quantité sera très bien reçue et évidemment sera remerciée. leur  handicap ne les empêchera pas d'avoir une vie normale, même s'ils ont trois pattes  dans une maison ils seront heureux, ils pourront continuer à donner toute leur affection qui est le plus important.

 

DONNONS LEURS CETTE OCCASION, AIDE ET ADOPTION

 

Pour les adopter : http://www.galgosfrance.net/formulaire-d-adoption.htlm

Pour être famille d’accueil : http://www.galgosfrance.net/famille-d-accueil.htlm

Association Galgos France : http://www.galgosfrance.net

Pour me contacter : lisbeth@galgosfrance.info

 

 


 
 
posté le mercredi 15 juillet 2009 à 19:01

directive européenne 86/609 sur l'expérimentation animale

Le Parlement européen vient de se prononcer en faveur de l’expérimentation animale.

 

Mais, vous le savez peut-être, il n'est pas seul à décider. Un rapport sur cette directive sera remis très prochainement, courant juillet 2009, au Conseil des ministres européens. Ce rapport sera discuté avec le Parlement européen mais aussi avec la Commission européenne. Il faut savoir que les décisions européennes sont le fruit d'un rapport de force entre ces différentes instances et que rien n'est jamais acquis...

 

Les prochaines semaines sont donc décisives pour faire entendre ceci aux décideurs publics: il existe des méthodes alternatives à l’expérimentation animale pour créer des médicaments ou des produits cosmétiques. Elles ont fait leurs preuves.

 

Ce qu'il faut faire entendre, c'est que les industriels concernés peuvent et doivent changer leurs habitudes, leurs procédés. Car la raison financière n'est pas la seule à expliquer que l’expérimentation animale subsiste encore à notre époque. Pour être direct, on peut faire sans elle et pour moins cher.

 

 A condition de le vouloir.

 

Et justement: dans le monde actuel, les entreprises doivent anticiper, innover, s'adapter si elles veulent vivre.

Ce qui veut dire aussi accepter une certaine idée du progrès. Pour être cynique, il s'agit de changer les méthodes de travail, pas de bouleverser le système. Le but n'est donc pas de jeter la pierre à ces industriels. Il est de faire stopper la souffrance inutile de ces animaux (plusieurs millions par an en Europe) et de leur permettre également de vivre.

 

Je vous invite à rejoindre la marche virtuelle « Faites de l’expérimentation animale de l’histoire ancienne » sur le lien suivant et à le faire circuler tout autour de vous http://www.makeanimaltestinghistory.org/the-march.php?lang=fr&ref

 

Jf Guardia

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Hebergement d'image gratuit
Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article